Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Et les concentrations de CO2 atteignent des sommets
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Et les concentrations de CO2 atteignent des sommets

Concentration de CO2-CH4-N2O

Il est des semaines où le climat de la planète se rappelle à notre souvenir de bien triste manière. Le super typhon Haiyan  a balayé  les iles de l’archipel des Philippines avec des vents soutenus estimés à 315 km/h et des rafales atteignant les 380 km/h et faisant plusieurs milliers de victimes sur son passage. Dans le même temps, une forte tempête tropicale a frappé  le nord de la Somalie avec comme premier bilan une centaine de victimes. Pendant ce temps-là en Pologne, les représentants de quelque 190 pays ont commencé à se réunir pour préparer la prochaine conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui doit se tenir à Paris en 2015. Et, les premières déclarations des principaux pays participants ressemblent furieusement à celles qui avaient conduit à l’échec du Sommet de Copenhague.

Hasard du calendrier, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) (1) vient de publier son bulletin annuel sur les concentrations de gaz à effet de serre (GES) présents dans l’atmosphère pour l’année 2012. C’est sans surprise que l’Organisation annonce de nouveaux records de concentrations pour les trois principaux GES (hors vapeur d’eau), à savoir le CO2 ou dioxyde de carbone, le méthane ou CH4 et le protoxyde d’azote ou N2O. Au niveau du CO2, la concentration a été mesurée à 393,1 ppm (2), soit une progression de 2,2 ppm en un an qui est supérieure aux 2 ppm de moyenne annuelle d’augmentation constatés ces dix dernière années. Pour le CH4, la concentration est de 1819 ppb (3) soit une progression de 6 ppb très largement supérieure aux 3,7 ppb de moyenne des dix dernières années. Enfin les concentrations de N2O ont-elles aussi atteint un nouveau record avec 325 ppb, soit une augmentation de 0,9 ppb, conforme à la moyenne observée ces dix dernières années.

Lors de la publication du bulletin, Michel Jarraud,  le Secrétaire général de l’OMM a déclaré : «Les observations provenant du vaste réseau de la Veille de l’atmosphère globale de l’OMM montrent une fois encore que les gaz d’origine anthropique qui retiennent la chaleur ont perturbé l’équilibre naturel de l’atmosphère terrestre et contribuent largement au changement climatique».

 

1-  Établie à Genève, l’Organisation météorologique mondiale, qui compte 187 membres, est le porte-parole scientifique autorisé du système des Nations Unies pour tout ce qui concerne l’atmosphère et le climat de notre planète. L’OMM coordonne la mesure des concentrations de gaz à effet de serre via un réseau d’observatoires répartis dans plus de 65 pays.

2-  ppm : initiales de « partie par million » soit le nombre de molécules de gaz à effet de serre pour un million de molécules d’air.

3- ppb : initiales de « partie par billion » soit le nombre de molécules de gaz à effet de serre pour un milliard de molécules d’air.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 14 novembre 2013 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
varenge
16 novembre 2013 - 19 h 45 min

Ce n’est pas prêt de s’arranger sachant que la population mondiale ne cesse d’augmenter et que la plupart des habitants de la planète aspirent à vivre comme des européens.
Une stabilisation de population mondiale serait des plus bénéfique pour l’environnement comme le préconise l’association démographie responsable: http://www.demographie-responsable.org


lassi
17 novembre 2013 - 17 h 44 min

quelle est la responsabilité des chem-trails qui sillonnent notre ciel????


Raysséguier
17 novembre 2013 - 22 h 58 min

Cher Varenge,
Je trouve votre position bien fataliste et j’ai bien peur que vous vous trompiez partiellement de cible. il est vrai que la régulation de la natalité est une des solutions qui permet de réduire la pollution et d’accélérer l’accession des peuples les plus démunis à un niveau de vie supérieur ( je n’ai pas dit élevé) et la Chine l’a bien compris. Mais le développement de philosophies ou religions rétrogrades comme l’islam qui sont radicalement opposées à la contraception, interdisent toute possibilité à l’humanité de se réguler équitablement.
Non, la vraie cible ce n’est pas l’augmentation des populations car elle se régule automatiquement en suivant l’augmentation matérielle du niveau de vie.

La vraie cible ce sont les grands groupes nationaux ou internationaux qui nous font croire qu’il n’existe pas de solutions alternatives à cette industrialisation anarchique que nous subissons, vouée uniquement au profit immédiat.
Oui les solutions existent et sont connues depuis longtemps et améliorables de jour en jour au vu de l’incroyable développement de l’innovation que nous connaissons actuellement.Croyez moi il y a de l’eau potable et de l’énergie pour tous sur notre planète depuis que la notion de recyclage écologique existe, et la pollution peut être réduite à sa plus simple expression (la pollution 0%).

Mais les grands groupes ont aujourd’hui le pouvoir d’avorter ou détourner par une multitude de moyens tous les projets et embryons de solutions qui vont à l’encontre de leurs intérêts immédiat, et les états sont tous à leur botte pour faciliter et couvrir leurs actions.

Voyez mon commentaire à: http://www.univers-nature.com/chiffre-cle/1-tonne-de-co2-capture-par-un-demonstrateur-de-recherche-64269.html

Soyez en bien persuadés les solutions technologiques écologiques existent, et il faut les mettre en oeuvre en catimini là ou les grands groupes les attendent le moins et sans subventions de recherche, car l’ordre mondial n’évoluera pas sans cela. Lors-que les méthodes seront effectives, les révolutions ci et là feront le reste et un nouvel ordre mondial se mettra peu à peu en place intégrant la vraie notion d’écologie, seule voie pour notre planète. Les groupes financiers seront toujours là mais intégreront ces nouvelles donnes à la genèse de leur profit, puis les défendront bec et ongles jusqu’à de nouvelles révolutions. L’humanité à toujours progressé ainsi par paliers réactionnaires.
Mais au stade ou nous en sommes l’enjeu écologique est un enjeu vital pour l’humanité entière, et il ne faut absolument pas baisser les bras.
Il n’est plus question de défendre des interprétations statistiques, une idée politique, une religion ou une fortune,il s’agit de gagner la bataille pour la perpétuation des espèces vivantes sur cette planète, car sans cette victoire demain sera invivable.

Si cela vous dit, bien venue à notre club.

BR


louis bignand
18 novembre 2013 - 10 h 57 min

@varenge : au-delà de votre réflexion primaire teintée de malthusianisme post-colonialiste, prêtez attention au fait que les principaux émetteurs de GES par habitant sont les Etats-Unis (dont la population augmente surtout par l’immigration de latinos qui en raison de leur pauvreté sont peu émetteurs) et le Canada, suivi par le Japon, l’Australie la Nouvelle Zélande, l’Europe : les responsables de cette augmentation sont les classes aisées et l’oligarchie égoïstes des pays occidentaux, dont la richesse en croissance permet une consommation ostentatoire et irresponsable, les victimes en sont les pauvres de tous pays (Bengladais, Philippins, paysans africains en premier lieu). ET il n’y a aucune chance que cela change dans les années à venir.


douville
18 novembre 2013 - 11 h 01 min

Partout où vous allez, des immeubles aussi bien de bureaux ou de logements sont construits, des infrastructures routières, et à chaque fois les arbres qui ont des dizaines d’années, sont arrachés pour faire place nette, même si on en replante, ils ont libérés tous le Co2 qu’ils avaient accumulés dans leurs racines et ce n’est pas les petits arbres qu’ils remettent ici et là qui vont les remplacer. Les va et vient de tous ces engins de chantier, les immeubles qui sont détruits, n’est pas fait pour une amélioration de l’air……..


Jérôme
18 novembre 2013 - 13 h 52 min

Une démographie responsable c’est aussi un comportement adapté de nos politiques qui ne doivent plus appuyer leurs discours sur une croissance simpliste reposant sur une augmentation de la population. Pour cela il est impératif que les aides familiales soient supprimées dès le 3ème enfant mais qu’elles soient présentes dès le premier.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1268

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS