Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Et le GIEC est de retour
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Et le GIEC est de retour

temperature de la surface de la terre

En cette fin septembre 2013, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, plus connu sous l’acronyme GIEC (1), a publié le premier volet de son cinquième rapport. Le dernier rapport datait de 2007 et, les premiers éléments qui viennent d’être publiés n’apportent ni bouleversement ni  rupture dans la vision des experts sur le changement climatique. Globalement le document conforte voire accentue les diagnostics et les prévisions.

Si jusqu’à présent le GIEC considérait que l’influence des activités humaines était à 90 % la principale cause du réchauffement climatique, il considère désormais cette probabilité à 95 % : ce qui en jargon du GIEC est qualifié d’« extrêmement probable ».

Quant à la partie prévision sur l’évolution du climat pour le siècle en cours, elle apparaît un peu plus sombre que celles des versions antérieures. Le principe de ces prévisions reste le même, le GIEC bâtit différents scénarios d’évolution des émissions des gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane…) et, en fonction de ces scénarios il donne toute une série de fourchettes de valeurs correspondants à des indicateurs climatiques globaux. Les principaux indicateurs étant la température moyenne de la surface de la Terre, la fonte des glaces et la montée des mers et des océans.

Au niveau de la température, alors que le réchauffement moyen de la surface terrestre se situe à 0,85 degrés Celsius depuis 1880, les experts estiment que pour la fin du 21ième siècle l’augmentation, par rapport à la fin du 20ième siècle devrait être comprise entre 0,3 et 4,8 degrés Celsius. Si cette fourchette est très large c’est que les scénarios d’émissions de gaz à effet de serre sont eux aussi bien différents les uns des autres, allant d’une société qui devient rapidement sobre en carbone à une société incapable de se séparer des énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole). Le GIEC souligne que dans tous les scénarios certaines régions du monde et notamment l’Arctique devraient connaitre un réchauffement plus rapide et plus intense que la moyenne globale.

Les prévisions sur la fonte des glaces et sur la montée du niveau des mers et des océans sont plus « pessimistes » que lors des précédents rapports. Ainsi alors qu’en 2007 le GIEC tablait sur une augmentation de 18 à 59 cm pour la fin du siècle, il indique maintenant une augmentation comprise entre 26 et 98 cm.

Cette publication n’est que la première d’une série qui devrait s’achever fin 2014.

1 – L’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont créé, en 1988, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Le GIEC est un organe intergouvernemental qui est ouvert à tous les pays membres de l’ONU et de l’OMM.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 03 octobre 2013 à 11:17

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
506

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS