Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Des records de chaleurs mensuels de plus en plus rapprochés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Des records de chaleurs mensuels de plus en plus rapprochés

Record de température en mai 2014

Après les mois de novembre 2013 et d’avril 2014, c’est le mois de mai qui a enregistré un nouveau record de chaleur des températures moyennes sur l’ensemble de la planète.

En effet, selon la dernière publication de l’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère (NOAA), le mois de mai 2014 a été le mois de mai le plus chaud, depuis le début des mesures en 1880, au niveau des moyennes des terres et des océans. Pour ce mois de mai, la température calculée a été supérieure de 0,74 °C à la moyenne de celle du siècle dernier qui été de 14.8°C. Pour l’hémisphère nord, ce sont les mers et les océans qui ont contribué à cette valeur record avec la première position depuis 1880, alors que les terres ne se situent qu’en 6ième position. A l’inverse, dans l’hémisphère sud ce sont les terres qui se classent en première position alors que les mers et océans se situent en deuxième position.

Malgré ces deux mois consécutifs de températures moyennes records, ce début d’année 2014 (janvier à mai) n’apparaît qu’au cinquième rang des périodes équivalentes avec une température moyenne des terres et des océans supérieure de 0,66 °C à la moyenne de celles du siècle dernier.

 Il est fort probable que cette poussée de chaleur actuelle se consolide dans les mois à venir. En effet selon le bulletin du mois de juin 2014, publié par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), les probabilités de l’apparition d’un véritable épisode El Niño avant la fin de l’année sont de plus en plus importantes. Selon l’OMM, le pourcentage atteint 60% entre juin et août et passe à 75-80% pour la période octobre-décembre. Pour mémoire, le dernier phénomène El Niño date de 2009-2010 et se reproduit théoriquement tous les 2 à 7 ans. Il se caractérise par une augmentation des températures dans une très large partie du centre-est du Pacifique tropical. Selon Michel Jarraud, le Secrétaire général de l’OMM : «El Niño occasionnait des phénomènes extrêmes et il avait un effet de réchauffement prononcé».

Ainsi, toujours selon l’OMM, les températures de surface au centre du Pacifique tropical devraient augmenter encore au troisième trimestre de 2014. Outre l’impact sur le réchauffement climatique mondial, El Niño crée des conditions de sécheresses souvent extrêmes dans le nord de l’Australie, en Indonésie et aux Philippines. Par contre des épisodes pluvieux extrêmes sont généralement observés le long de la côte ouest de l’Amérique du Sud tropicale et dans le golfe du Mexique, sud du Brésil et au centre de l’Argentine.

 Lors du dernier épisode El Niño de 2010, la planète avait atteint son record de température depuis le début des mesures ; reste à voir si l’impact du futur El Niño reproduira cette fois les mêmes effets.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Michel (voir la biographie)
le 10 juillet 2014 à 07:00

95 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Northpole
10 juillet 2014 - 23 h 24 min

La température moyenne n’a pas augmenté depuis 1998, cela fait 16 ans.

http://www.pensee-unique.fr/images/Hadrcut-plateau.jpg

Les données proviennent de hadcrut4, du Met Office, l’office britannique de référence mondiale.


Wangfa
13 juillet 2014 - 15 h 48 min

La planète Terre et son système climatique font le grand nettoyage.

Il y a ura toujours quelques chose après avec ou sans humains.


Northpole
14 juillet 2014 - 13 h 57 min

Alors bon, c’était déjà le dégel en mai 1987.
http://www.john-daly.com/NP1987.jpg

Dire que trois sous-marins se promènent en eau libre au pôle nord au moment où la calotte glaciaire est à son maximum, c’est choquant.

Michel, faut prendre un peu de distance sur l’évènement.


Kim Long
20 juillet 2014 - 16 h 38 min

Michel, on sait pas ce qu’il fume mais il pourrait en faire profiter les copains ! Des moyennes, des moyennes, des moyennes, et pour l’ensemble de la planète, comme si on y était ! En fait bien peu de mesures sont réalisées sur l’ensemble de la planète (et au 19° siècle, pour ainsi dire nulles !), et trop souvent en milieu urbain, où il fait plus chaud que la moyenne, à cause du béton et du goudron. Venez me rejoindre au Viêt Nam où vous constaterez comme moi qu’il y fait plus frais (ou froid) depuis janvier dernier. Ce pays fait-il partie de l’ensemble de la planète ? En fait, dès que j’entends parler de « l’ensemble de la planète » je clique poubelle, les auteurs de ces fadaises ne se rendent pas compte qu’ils cuisent eux-même à petit feu (grenouille dans la casserole) et ne disposent plus de leurs facultés. Kim Long



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1803

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS