Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Des perturbations atmosphériques à l’origine de la vague de froid en Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des perturbations atmosphériques à l’origine de la vague de froid en Europe

Selon l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), les conditions météorologiques extrêmes, actuellement en vigueur dans certaines parties de l’Europe occidentale et de l’Est des Etats-Unis, sont liées à de vastes perturbations qui affectent la pression atmosphérique et le régime des vents dans l’hémisphère Nord depuis la fin de l’automne.

Selon Clare Nullis, porte-parole de l’OMM, généralement, la direction des vents est d’Ouest en Est et amène des conditions plus douces. Mais des blocages atmosphériques empêchent actuellement ces flux, qui s’orientent donc plus dans le sens Nord-Sud. Rappelant que le même phénomène s’était produit pendant l’hiver 2009-2010 dans l’hémisphère Nord, elle estime toutefois qu’il est très rare de voir ce scénario se dérouler deux années consécutives.

Concernant l’épisode actuel, la représentante de l’OMM explique que « Nous assistons actuellement à une deuxième vague de froid en Europe et dans l’Est des Etats-Unis, après la première qui a sévi fin novembre. Dans le même temps, les conditions ont été plus chaudes que la moyenne dans les régions polaires, y compris l’Arctique ».

Selon l’OMM, l’intensité des conditions météorologiques devrait diminuer à la fin décembre / début janvier même si des vagues de froids peuvent toujours se produire au cours de l’hiver, et ce dans de nombreux endroits de l’hémisphère Nord. Pour Clare Nullis, il est encore trop tôt à l’heure actuelle pour déterminer si les conditions extrêmes seront d’aussi longue durée que l’hiver.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 24 décembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cassie
26 décembre 2010 - 0 h 00 min

Cet été il s’est produit le même scénario pour la canicule en Russie et les inondations au Pakistan, remontée de chaleur du sud vers le nord en Russie et descente et blocage des perturbations sur le Pakistan.
En même temps dans l’hémisphère sud ils ont connu la même chose, vu qu’il a fait un froid glacial (jusqu’à 20º en dessous des normales) sur tout le sud du continent sud américain et jusqu’aux tropiques
Il parait que c’est lié au Jet Stream, et celui-ci est lié à quoi? au soleil? vu que son activité est base et perturbée pour le moment


Guillermain
2 janvier 2011 - 0 h 00 min

Malheureusement les perturbations vont continuer tant que nous ne feront pas d’effort pour ne pas modifier notre biosphère. Il faut changer de paradigme. Voir mes solutions via notre ami google. Jean-claude Guilleramin






à lire aussi
     
Flux RSS