Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Des inquiétants taux de méthane au-dessus de l’Alaska
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  4. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  5. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des inquiétants taux de méthane au-dessus de l’Alaska

Les services américains du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) viennent d’annoncer avoir détecté des concentrations de gaz à effet de serre (GES) anormalement élevées au-dessus de l’Alaska.

D’après Colm Sweeney, de la NOAA Earth System Research Laboratory, la toundra, située au sud de la chaîne de montagne de Brooks (Alaska), est partiellement en fonte alors que celle située au nord est toujours totalement gelée. Selon la NOAA, des milliards de tonnes de carbone sont enfouis dans la toundra glacée de l’Arctique. Sous les effets du réchauffement climatique global, le carbone jusqu’à lors piégé pourrait engendrer de très importantes émissions de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2).

Avec l’aide d’un avion des garde-côtes de l’île de Kodiak, la NOAA va mener, au mois de novembre, une mission d’étude afin de répertorier et de mesurer les sources naturelles de méthane et de dioxyde de carbone de cette région.

En novembre dernier, la dernière publication des concentrations de GES, de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), avait fait état d’une forte remontée des concentrations de méthane pour l’année 2007. Depuis quelques années, les concentrations de méthanes étaient stables et cette soudaine remontée peut être le signe d’une augmentation du nombre des zones humides et notamment du début du dégel des terres des régions boréales.

Avec cette mission dans l’Alaska, la NOAA apportera peut-être un élément de réponse à ce qui pourrait être le début d’un emballement du climat. D’autant que les chiffres provisoires de l’année 2008, confirment l’augmentation des concentrations atmosphériques de méthane.

Michel Sage

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 août 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
11 septembre 2009 - 0 h 00 min

Evidemment ça fait peur,parce que à côté nos emissions artificielles sont une juste une bouze de vache:mais comme dirait Claude Allegre si le climat s’emballe se sera de la faute à la toundra, cette saloperie qui pête sans prevenir…






à lire aussi
     
Flux RSS