Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Crash d’un satellite de mesure des gaz à effet de serre
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Crash d’un satellite de mesure des gaz à effet de serre

Dans la nuit de lundi à mardi, lors de son lancement depuis la Californie, le satellite OCCO n’a pas pu atteindre son orbite et s’est échoué dans l’océan pacifique, près de l’Antarctique. OCCO, pour Orbitary Carbon Observatory, était un satellite de la NASA ayant pour mission de détecter, mesurer et cartographier les émissions de CO2 autour du globe, un des principaux gaz influençant le changement climatique.

La perte de ce matériel, d’une valeur de 217 millions d’euros, est un sérieux coup au programme de surveillance du climat mené par la NASA. En effet, ce satellite devait permettre de localiser précisément les sources de CO2 et d’en suivre l’évolution. Egalement, avec des mesures sur les puits de carbone, cet observatoire spatial aurait pu fournir des données importantes pour mieux comprendre l’influence des processus naturels ; l’évaluation des capacités de séquestration du carbone par les forêts ou l’océan restant encore une difficile question scientifique.

Avant d’envisager une nouvelle construction, l’agence spatiale américaine déclare vouloir poursuivre son enquête sur les causes techniques qui empêchèrent le module du satellite de se séparer de la fusée.

Cela dit, les gaz à effet de serre seront quand même l’objet d’une haute surveillance, puisque, pendant ce temps, le satellite japonais GOSAT (Greenhouse gases Observing SATellite), lancé en janvier et effectuant le même type de mesures qu’OCCO, travaille en orbite à 683 km de la terre.

Elisabeth Leciak

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
tomate
28 février 2009 - 0 h 00 min

Bizarre … Bizarre …. que ces dernières années, des satellites, des aeronefs, des aéroplanes, des systèmes de mesures, des navires dont les missions est le recueil d’informations touchant de près l’ecosphère, tout ou partie, ne puisse assumer leurs missions….
VOIS-JE LE MAL PARTOUT ???? Très certainement !!!!


logikécolo
2 mars 2009 - 0 h 00 min

OUI, j’ai eu la même réaction à la lecture de cette article, il y a des liens invisibles entre les causes profondes et les effets visibles.
Notre façon de penser et d’agir est certainement lié, nous en tant qu’Humain sur cette petite terre…..






à lire aussi
     
Flux RSS