Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » Acidification et réchauffement de la mer : un cocktail mortel
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Acidification et réchauffement de la mer : un cocktail mortel

Certains organismes calcificateurs, comme les moules, les coquillages ou les coraux, sont capables de fabriquer une coquille ou un squelette calcaire afin de se protéger, entre autres, de l’action corrosive de l’eau de mer. De fait, ces organismes doivent désormais composer avec l’acidification croissante de l’eau de mer, résultant notamment des rejets de gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère. Mais, selon une récente étude internationale (1), cette capacité de résistance est affaiblie lorsque ces organismes sont exposés à une longue période de température anormalement élevée, supérieure à 28,5°C.

Or, certains invertébrés marins vivent déjà à une température proche de leur limite de tolérance, d’où des épisodes de mortalité massive. Dès lors, la combinaison du réchauffement de la mer Méditerranée et de l’acidification de ses eaux laisse craindre une augmentation de la fréquence des épisodes de mortalité des organismes affectés.

Cécile Cassier
1- Parue dans la revue Nature Climate Change, cette étude est, en partie, dirigée par Jean-Pierre Gattuso du Laboratoire d’océanographie de Villefranche (CNRS/UPMC).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 31 août 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS