Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Climat » 800 000 ans d’évolution des gaz à effet de serre
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






800 000 ans d’évolution des gaz à effet de serre

L’étude des carottes glaciaires, et les années d’histoire atmosphérique que celles-ci renferment, a déjà permis aux climatologues de récolter des données fondamentales pour appréhender les enjeux des changements climatiques en cours. A l’heure où la menace du réchauffement climatique se fait toujours plus pressante, la communauté scientifique tente de percer les facteurs influant sur le climat, mettant à profit les informations fournies par ces fouilles. Une attention toute particulière est accordée au relevé des taux de concentration des deux principaux gaz à l’origine de l’intensification de l’effet de serre, à savoir le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4).

Repoussant toujours plus les limites de la recherche, les chercheurs du CNRS, appuyés par le projet européen EPICA (1), avaient extrait en décembre 2004 en Antarctique une carotte glaciaire prenant naissance à 3270 mètres de profondeur.

Quatre années d’études auront été nécessaires pour que climatologues et experts scientifiques soient en mesure de dater l’époque de constitution de l’échantillon analysé. Signant un nouveau record dans la remontée dans le temps, la datation établie fait remonter le prélèvement à 800 000 ans avant nos jours. Une couverture temporelle permettant de retracer pas moins de 8 cycles climatiques glaciaire-interglaciaire.

En analysant les bulles d’air piégées dans la glace, l’équipe scientifique a pu confronter les températures enregistrées et les courbes des teneurs atmosphériques en CO2 et en CH4, confirmant l’étroite corrélation entre ces deux facteurs, déjà pressentie au cours de recherches antérieures.

Le second constat et enseignement qu’elle apporte sont bien plus inédits. Alors que le prélèvement couvre la période temporelle la plus longue jamais étudiée via cette méthode, l’enquête a révélé qu’aucune des teneurs en CO2 et en CH4 enregistrées au cours des 800 000 ans passés n’étaient aussi élevées que celles d’aujourd’hui. Mis en relation avec la première conclusion, cette constatation n’augure rien de bon pour l’évolution climatique future.

Il reste que cette carotte glaciaire a certainement encore une foule de choses à nous apprendre, lesquelles conjuguées au savoir déjà constitué pourront peut-être apporter des solutions salutaires pour nous aider à faire face aux changements à venir.

Cécile Cassier
1- Le projet européen EPICA (European Project for Ice Coring in Antarctica) bénéficie du soutien financier de l’Union europeénne. Il regroupe 10 pays européens comprenant la Belgique, le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 mai 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
50

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS