Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Bouchons de liège + Recyclage = Solidarité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
ile-dechets-NY

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine

Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Obsolescence programmée : l’affichage de la ...
  2. IKEA en route vers l’indépendance énergétique
  3. Faire sa lessive dans une roue à aubes : ...
  4. Vers un record de température pour 2014
  5. La voiture électrique trouve des clients ...

Focus Sur
collecte et réparation de déchets électronique DEEE
Smartphones, rasoirs & co. : bon ou mauvais état, des conseils pour s’en défaire

Le dossier du mois
Copyright Gabriele Diamanti
Gabriele Diamanti. Voilà un nom qui ne vous dit probablement rien. Pourtant, ce designer italien a mis au point un objet qui pourrait bien sauver la vie de millions de gens partout sur le globe. Le nom de son invention : « Eliodomestico« , soit un distillateur qui transforme l’eau salée en eau potable grâce à la seule énergie solaire. Car pendant que la France gaspille allègrement [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :







Bouchons de liège + Recyclage = Solidarité

bouchons liège recyclés

bouchons liège recyclés

Dans le Perche, une opération de recyclage améliore le quotidien de personnes handicapées, et cela avec un coup de main de la Poste locale. Comment ? Jetons un coup d’oeil à ce projet éco-solidaire. Tout d’abord, il faut bien se rendre compte que le bouchon en liège est une institution en France. En tant que second pays producteur de vin en volume (devancé par l’Italie) mais premier en qualité (chauvinisme, quand tu nous tiens), la France consomme énormément de ces petits bouchons qui doivent leur nom à l’espèce de chêne à partir de laquelle ils sont fabriqués. Le leader sur le marché de la fabrication des bouchons en liège en sort 600 millions de ses chaînes chaque année. Et même si de nouvelles matières comme le plastique font leur apparition, le liège est toujours largement dominant.

Seulement, une fois la bouteille débouchée et bue, si le verre va dans la poubelle dédiée et sera recyclé, le bouchon finit dans le bac classique et a de grandes chances de finir ses jours incinéré ou enfoui. L’association « Les bouchons du coeur de Normandie » entre alors en scène et se propose de récupérer ce type particulier de déchet et de les recycler en panneaux d’isolation qui pourront servir dans le secteur de la construction. Ou quand le recyclage favorise les économies d’énergie.

Puis un jour, dans un centre courrier de Rémalard, dans le Perche, les employés décident de collecter les bouchons de liège du coin pour venir en aide à deux de leurs collègues en situation de handicap, et arrivent à améliorer leur quotidien. L’une des deux personnes concernées se voit ainsi offrir un « télé-agrandisseur » pour l’aider à surmonter son handicap visuel. Le responsable des Bouchons du coeur de Normandie voit alors dans La Poste un ambassadeur de choix et essaie de développer son réseau de collecte aux autres centres postaux, mais aussi aux mairies ou aux magasins. En trois ans d’existence, l’association a déjà réussi à récolter 30 tonnes de bouchons en liège, et a offert récemment un trentième fauteuil électrique. C’est à nous tous qu’il incombe de continuer à la faire vivre.

Notons par ailleurs que si le concept des Bouchons du coeur ne vous est pas inconnu, c’est parce qu’il se rapproche de celui des Bouchons d’amour, créée à l’initiative de Jean-Marie Bigard, qui se charge elle de récolter les bouchons en plastique des bouteilles, pour les faire recycler en palettes et permettre elle aussi l’acquisition de matériel pour les personnes handicapées, ainsi que des participations à des opérations humanitaires ponctuelles.

Finalement, nos déchets ne sont pas si inutiles que cela…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 01 novembre 2013 à 06:30

96 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dany
1 novembre 2013 - 14 h 00 min

Excellente initiative.
Je travaille dans une institution pour personnes handicapées et nous collectionnons les bouchons qui reviennent à un C.A.T. de l’autre côté de la frontière à Strasbourg (Allemagne) , Le village s’appelle « Kork » (ce qui en soit veut aussi dire liège en allemand). ces bouchons sont émmiétés et recomposés en isolants pour le bâtiment. Bref, écologique +++.
A savoir aussi que l’utilisation des bouchons en liège permet aussi de sauver des forêts entières de chène liège. sans cette « industrie », ces forêts risquent de disparaître, ce qui entraînerait la destruction d’un Biotop riche et utile à l’envirronnement, lutte contre l’agriculture intensive, la désertification et fournit du travail à tout ces récoltants (Espagne-Maroc et certainement encore ailleurs).


Christophe
2 novembre 2013 - 16 h 37 min

Il y a aussi http:// http://www.planeteliege.com qui recense pas mal de points de collecte


Jean Pol Guidevay
3 novembre 2013 - 12 h 41 min

Je récupère aussi mes bouchons, mais plus pour un motif écologique que social ou humanitaire. En effet, je considère que la France est un pays assez riche pour prendre en charge l’aide aux handicapés, grâce à un meilleur partage des ressources et à une fiscalité plus juste.
Ainsi, pendant que des postiers pas très bien payés se dévouent pour aider avec les faibles gains de leur collecte de bouchons, trente cadres de la direction du « groupe La Poste » ont reçu chacun une BMW à 30 000 euros en 2008, alors que le soi-disant service public fermait des bureaux et licenciait.
Le combat écologique doit être accompagné par un combat syndical et politique pour aller vers un développement non seulement durable mais solidaire.

Jean Pol Guidevay


Concierge Durable
3 novembre 2013 - 19 h 17 min

A Marseille, la Conciergerie Durable de l’Hôpital Européen récolte également les bouchons en liège depuis 2011, auprès des salariés mais également des visiteurs et patients. Cette récolte est ensuite confiée à l’association RAMH (relais d’aide matérielle aux Handicapés). idem pour les téléphones, les radiographies, les bouchons en plastique.


douville
4 novembre 2013 - 12 h 59 min

je garde les bouchons de liège mais ne savait pas quoi en faire. Où peut-on les envoyer ou les déposer ? Bonne initiative. Je dépose les bouchons de plastiques dans un supermarché qui les récupère, peut-être pourrait-on faire la même chose ?


Jean-Claude BESSE
4 novembre 2013 - 16 h 37 min

Bravo ! Dans le Morbihan, l’association Fleur de bouchons 56 récupère dèjà le liège dans le cadre de l’opération Recycliège. Renseignements sur le site : fleudebouchons56.asso.fr


roussel pierrette
5 novembre 2013 - 12 h 27 min

bonjour,
j’ai lu votre article sur le recyclage des bouchons de liège. Depuis plusieurs années je garde tous les bouchon de liège mais je ne sais où, ni qui s’occupe de ce genre de recyclage. J’habite dans l’aude mais je peux me déplacer aux alentours. Auriez-vous un lieu à me communiquer, s’il vous plait. je vous remercie. Pierrette Roussel


B.Fournier
7 novembre 2013 - 12 h 15 min

Très belle initiative mais je suis surpris que l’article ne donne aucune piste (adresse, site internet…) pour aider au recyclage. Je vois ne pas être le seul à garder des bouchons en liège sans savoir quoi en faire. Merci de nous aider.


leperebouchon71
8 novembre 2013 - 12 h 39 min

L’association 1 Bouchon collecté = 1 Geste utile, collecte les bouchons en plastique depuis sa création en 2005, depuis 2011 nous y avons ajouté les bouchons en liège et imitation liège, ce plus de trésoreris nous permet de payer nos frais de fonctionnement, sans toucher à l’argent gagné par la vente du plastique, réservé uniquement aux familles de Saône et Loire (71) touchées par le handicap. Le Président fondateur Maurice PERRIER.


Dominique
13 novembre 2013 - 20 h 48 min

Bonjour,
Je crains fort de commettre une hérésie, d’en blesser certain/e peut-être, de passer pour un provocateur mais je souhaite simplement exprimer un point de vue. Sans jouer les rabat joie, je trouve que tout ceci manque singulièrement de mise en perspective, de précisions, sinon d’esprit critique. Il existe un principe, celui du pollueur-payeur inscrit dans la loi de 1975 et mis peu à peu en application à travers notamment les dispositifs type point vert écoemballage et plus largement la REP, Responsabilité Elargie des Entreprises.
Bref en achetant le produit, en plus des taxes « ordures ménagères » que je paie déjà comme contribuable, moi le consommateur, je m’acquitte à chaque achat d’une somme sur chaque emballage ou produit (pile, …), somme censée contribuer à des dispositifs de récupération, traitement et recyclage des déchets par filière.

Bien sur ce type d’action « bouchon » mobilise des énergies, de la bonne volonté, est fédérateur, mais … nul doute que ces associations aient d’autres taches concrètes aussi à proposer !.
ALORS QU’EN EST-IL DE LA « FILIÈRE BOUCHONS » SVP?l
Nom? contact? adresse? conditions de reprise? etc? Et Cout de reprise à la tonne? Ca fait combien de bouchons par tonne ?300 000, 400 000? Quelle énergie pour collecter ça! Que de temps! Que de temps qui pourrait être plus utilement employé/déployé sans doute… Du temps bénévole réellement rémunéré à sa juste valeur par les producteurs/récupérateurs ? Je vous laisse juge. J’ai toujours trouvé qu’il y avait là un mélange des genres qui me laisse dubitatif sinon pantois.

Je trie sélectivement, c’est une seconde nature. Mais quand je mets mon verre à la benne, ce n’est pas pour financer la lutte contre le cancer, mais bien,à la demande ma collectivité, pour renvoyer, intelligemment et pratiquement un matériau vers sa filière d’origine, la mieux à même de le traiter : on appelle ça « l’économie circulaire » aujourd’hui.
Les verriers cherchaient à récupérer du verre usagé, moins énergivore à recycler, suite à la crise de 1973? Ils sollicitent des associations mais au nom de la lutte contre le cancer! Ils prétendaient vouloir contribuer à la lutte contre le cancer? Mais que ne le faisaient-ils sur leur propre bénéfice?!

Les producteurs de bouchon veulent lutter contre le handicap, fournir du matériel dédié? Formidable!! Mais pourquoi toujours user du ressort de la sympathie, de la générosité des gens?

Mais peut-être me trompe-je? En tout cas, comme Janus, cette question des bouchons me semble avoir (au moins)2 visage… . Mais peut-être vivons-nous dans un monde où les intérêts des uns et des autres convergent tous, industriels, associations, quidams, collectivités publiques, vers un même bonheur collectif indépassable…? Quoique
;-)


sylvie
18 avril 2014 - 18 h 30 min

les Magasins NICOLAS les récupèrent



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3885

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS