Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Bâtiment : moins recycler et plus réemployer
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Bâtiment : moins recycler et plus réemployer

réemploi des matériaux

Consommer « plus de matière grise » pour consommer « moins de matières premières » est le mot d’ordre de l’exposition qui se tient actuellement au Pavillon de l’Arsenal, à Paris, pour reconsidérer notre approche aux matériaux de nos constructions.

En effet, à l’instar de nombreux secteurs, celui du bâtiment apparaît de plus en plus en crise. Mais ici, nulle crise financière, c’est de matériaux dont il est question, de matériaux qu’il faut, chaque jour, aller chercher un peu plus loin, plus profondément… C’est ainsi, que prend forme l’idée que les matières premières ne sont plus sous nos pieds ou à l’autre bout du monde mais… dans nos villes, nos bâtiments, nos infrastructures. Cela revient aussi à considérer le bâtiment en fin de vie non plus comme un déchet à évacuer, mais comme une somme de matériaux à valoriser en les recyclant ou, mieux, en assurant leur réemploi, comme on le faisait jusqu’au milieu du XXe siècle.

Or, en France, si le recyclage des déchets du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) atteint 60 % des 260 millions de tonnes de déchets générées chaque année, leur réemploi est quasiment nul, bien qu’environnementalement et financièrement plus vertueux. Au niveau mondial, la France apparaît ainsi clairement en retard, y compris de ses plus proches voisins, quand le gisement ne demande qu’à être exploité. S’il est vrai que les demandeurs ne se bousculent pas pour assurer le réemploi de ces matériaux et équipements, l’administration est la principale responsable de ce vaste gâchis.

Le secteur du bâtiment français est un des plus réglementés et normés. L’utilisation de quasiment chaque produit est encadrée par un avis technique émis par le puissant Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), visant à attester de ses performances et consignes de pose et d’usage. Or, comme ce document ne vaut que pour un produit neuf, la question de la garantie et/ou de l’assurance se pose pour le professionnel qui en assure la mise en œuvre.

Dénoncé il y a un an ou deux par le gouvernement, le « trop de réglementations et de normes » français s’illustre ici parfaitement.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 novembre 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
J-B
19 novembre 2014 - 18 h 31 min

Le réemploi devrait être une évidence… mais trop de normes non évolutives et mal adaptées sont à l’origine de cet énorme gâchis.


Bernard
20 novembre 2014 - 8 h 54 min

La gestion des déchets dans le secteur du bâtiment fait parti depuis longtemps des DCE (dossier consultation entreprise)dans Appel d’offre à projet de construction.
Sous peine de ne pas être élu au marché, les entreprises doivent se conformer au RC (règlement de consultation) et doivent élaborer des procédés de construction et de gestions des déchets pour parfaire aux nouvelles exigences de « chantier propre et faibles nuisance ».
Des sociétés de collecte / tri/ et recyclage voient le jour sur notre territoire !!
Le réemploi est affaire de tous , mais il n’est plus dans les habitudes et valeurs de notre société qui pour exister , doit favoriser la consommation voire la surconsommation à outrance !!!
Sans être passéiste , il n’était pas rare autrefois qu’un objet , ou matériau ,avait plusieurs vies , c’était souvent l’ingéniosité de l’être humain qui permettait ces métamorphoses !!!
Mais,Je suis d’accord avec Marcel :Que deviennent alors obsolescence et les gains juteux ???
Notre société à perdu « le bon sens paysan » qui devrait être enseigné dès les plus jeunes ages, dans nos écoles publiques , puisque nos comportement d’achats compulsifs nous en éloignent de plus en plus …….






à lire aussi
     
Flux RSS