Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Aux portes de l’Ile-de-France, le moustique tigre s’étend de plus en plus
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Aux portes de l’Ile-de-France, le moustique tigre s’étend de plus en plus

Le moustique tigre est un petit insecte, de plus en plus présent en France

L’expansion du moustique tigre en France ne cesse de croître. Le moustique tigre est un petit insecte, aux pattes noire et blanche.

En dix ans de présence, le moustique tigre, vecteur du chikungunya (1) et de la dengue, a considérablement accru son aire de répartition en France, au point d’avoir été détecté aux portes de l’Ile-de-France (cf. carte).

En expansion mondiale, avec une présence dans 80 pays et sur les 5 continents, l’Aedes albopictus remonte vers le Nord rapidement. Arrivé en 2004 en France, le moustique tigre affiche une présence permanente dans 18 départements métropolitains (Alpes-Maritimes, Haute-Corse, Corse du Sud, Var, Bouches-du-Rhône, Alpes-de-Haute-Provence, Gard, Hérault, Vaucluse, Lot-et-Garonne, Pyrénées orientales, Aude, Haute-Garonne, Ardèche, Drôme, Isère, Rhône et Gironde) et dans 9 autres départements (en orange sur la carte) de manière ponctuelle. Si l’Yonne est actuellement le département le plus au Nord à avoir détecté la présence de l’insecte, à terme l’ensemble de la France sera très vraisemblablement colonisé. En effet, bien qu’essentiellement présent en Afrique de l’Est, en Asie du Sud-Est et dans le sous-continent indien, ses caractéristiques biologiques lui permettent de s’adapter aux climats tempérés. On trouve ainsi le moustique tigre jusqu’aux Pays-Bas…

Si le réchauffement climatique peut expliquer son expansion, le développement des transports internationaux, de marchandises comme de personnes, et la poussée des villes lui facilitent la colonisation de nouvelles régions.

Estimé à plusieurs milliards de spécimens en France, l’Aedes albopictus voit en conséquence sa présence être de plus en plus importante dans l’hexagone (en 2009, il ne colonisait que 5 départements). Néanmoins, les cas de maladie autochtone (contractée en métropole) via le moustique tigre sont encore très rares. Les premiers remontent à l’année 2010, avec 2 cas de dengue et 2 de chikungunya, respectivement à Nice et Fréjus.

Alors que la période de surveillance s’étend de début mai à la fin octobre, le Centre National d’Expertise sur les Vecteurs (CNEV) invite à la prévention en évitant tous les eaux stagnantes affectionnées par le moustique tigre pour pondre. Il est ainsi conseillé de vider une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux, de vérifier le bon écoulement des gouttières, de supprimer les détritus (pneus, boîtes de conserves…) susceptibles d’abriter des eaux stagnantes, etc.

1- Le virus chikungunya est transmis par le moustique Aedes albopictus. Les symptômes de la contamination apparaissent généralement 4 à 7 jours après la piqûre, avec une fièvre élevée brutale. S’y associent d’importantes douleurs articulaires et musculaires touchant les extrémités des membres (poignets, chevilles, phalanges), des œœdèmes, des céphalées et, parfois, une éruption cutanée ou des hémorragies bénignes (surtout chez les enfants). Le traitement consiste en la prise d’anti-inflammatoires pour soulager les douleurs.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 mai 2014 à 08:17

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Stephane Robert
27 mai 2014 - 13 h 14 min

Bonjour, il existe même une video sur la progression du moustique en France, qui montre combien celle-ci s’est accélérée depuis 3 ans. http://vigilance-moustiques.com/10-ans-de-progression-du-moustique-tigre-en-france/


lionel d
31 mai 2014 - 20 h 36 min

le chlorure de magnesium est un très bon remède contre la chikungunya


Joel
1 juin 2014 - 10 h 39 min

J’ai tué un moustique qui ressemblait bigrement avec ces rayures caractéristiques a celui-ci il y a quelques jours dans le 70, je l’avais trop écrasé pas pu prendre de photo.


Gautier
1 juin 2014 - 18 h 45 min

L’an dernier j’ai aperçu ce moustique dans ma région en Charente. J’avais été surpris étant donné que je n’avais jamais vu ce moustique « tigré » dans ma région que j’habite depuis plus de 60 ans.


lopes
15 août 2014 - 0 h 04 min

bonjour!cette semaine je viens de tuer un dans le nord!!j’etais surpris,mais j’en suis sur que etais bien un moustique tigre….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3455

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS