Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Victimes du botulisme, rappel des produits incriminés
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Victimes du botulisme, rappel des produits incriminés

Le week-end du 9 août dernier, deux personnes issues de la même famille étaient hospitalisées dans deux hôpitaux d’Ille-et-Vilaine à la suite d’une intoxication alimentaire grave. Si l’événement n’est pas notable en soi, des analyses ultérieures ont révélé qu’il s’agissait de cas de botulisme d’origine alimentaire.

Comptant parmi les maladies à déclaration obligatoire en France, le botulisme est dû à une toxine très puissante, dite toxine botulique, produite par la bactérie Clostridium botulinum. Sa rareté est à la mesure de sa gravité puisque cette maladie peut entraîner la mort du patient en provoquant une insuffisance respiratoire. Les premiers symptômes visibles sont généralement d’ordre digestif et visuel, ces derniers se traduisant par une sensation de vision floue ou double. S’en suivent des troubles de l’élocution et une sécheresse de la bouche, accompagnée de difficultés de déglutition. Si des soins ne sont pas rapidement dispensés, s’installe alors un état de fatigue général, lequel évolue vers une paralysie progressive de l’ensemble des muscles du corps.

Le délai entre la consommation du produit contaminé et l’apparition des premiers symptômes est compris en moyenne entre 6 et 36 heures. Passés 48 heures, si la personne ayant ingéré des produits suspects souffre de douleurs abdominales, de vomissements, de troubles digestifs et de la vision, le ministère de la santé recommande de consulter d’urgence un médecin.

Comme l’illustrent les cas présents, la mise en contact avec la toxine incriminée résulte le plus souvent d’une intoxication alimentaire. La contamination des aliments a généralement lieu lors de la préparation des produits et est due à l’absence de stérilisation préalable ou à de mauvaises conditions de conservation. Aucun risque de transmission interhumaine n’est cependant à craindre.

Suite à des analyses effectuées par le Centre National de Référence (CNR) des bactéries anaérobies et du botulisme, les produits à l’origine de l’intoxication alimentaire ont pu être identifiés. La toxine botulique a ainsi été dépistée dans un plat mexicain, commercialisé par la marque « Companeros », connu sous l’appellation « enchiladas au poulet ». L’intégralité des denrées portant le numéro de lot 08/190, dont la date limite de consommation était fixée au 7 août 2008, a été retirée des réseaux de distribution. Mais, par mesure de sécurité, les autorités sanitaires et vétérinaires procèdent actuellement au rappel de l’ensemble des produits type « enchiladas » et « fajitas », et ce, quelle que soit leur date de péremption. Si ces produits sont inaptes à la consommation, ils ne doivent pas être jetés mais rapportés sur leur lieu de vente pour permettre des analyses supplémentaires.

Selon les dernières informations divulguées mercredi dernier, les deux personnes admises en milieu hospitalier sont toujours dans un état de santé préoccupant bien que stabilisé. En France, le nombre moyen d’incidences de botulisme est estimé à une vingtaine de cas par an. Aucun cas mortel n’a été à déplorer au cours des dix dernières années.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 août 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
smile17
21 août 2008 - 0 h 00 min

Grâce à la future loi sur la dépénalisation du droit des affaires qui passera au Conseil des Ministres à l’automne prochain la DGCCRF (contrôle des fraudes)
sera tenue de « troquer » bien des infractions au Code de la consommation (2ans de prison et 37500€ d’amende)contre une simple admonestation ou une injonction administrative faites comme en chine ,Amis magouilleurs enrichissez vous , faite un gros coup en vendant du picrate trafiqué comme une splendide AOC par exemple une fois les poches pleines et si vous êtes démasqués ,vous serez seulement sommé de « vous mettre en règle » , fermez boutique et vendez de la volaille ordinaire pour des poulet super top label
voilà ce qui nous attends , et si vous êtes victime d’une telle arnaque ce sera à vous de vous porter partie civile et supporter les frais de procès et il ne faudra plus compter sur la DGCCRF en signalant votre cas pour être indemnisé
les magouilles autour de l’alimentaire , l’huile moteur dans l’huile de consommation comme récemment ont de beau jour devant elles personne n’a été attaqué au pénal dans ce dernier cas
circulez n’y a rien à voir !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
41

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS