Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Viande hachée en restauration collective : la qualité laisse à désirer
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Viande hachée en restauration collective : la qualité laisse à désirer

Le 19 janvier 2011, Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat au Commerce, annonçait un renforcement du contrôle des normes à respecter au sein des marchés publics de produits alimentaires. Dans ce cadre, la DGCCRF (1) a réalisé une campagne de contrôles de la qualité nutritionnelle des viandes hachées, servies dans les cantines scolaires, les restaurants universitaires et les hôpitaux. Réalisée sur l’ensemble du territoire, celle-ci ne portait que sur la qualité nutritionnelle, et non sur l’aspect de sécurité sanitaire.

En la matière, les collectivités disposent de cahiers des charges, imposant des taux de matière grasse et de collagène stricts. Or, les contrôles effectués ont révélé un taux élevé de non-conformité et une qualité nutritionnelle insuffisante des viandes servies dans les cantines, restaurants scolaires et hôpitaux. Portant sur un échantillon représentatif de divers fournisseurs, régions et collectivités, 35 prélèvements ont été réalisés dans 33 établissements. Sur ce nombre, on a relevé 12 non-conformités sur le taux de matière grasse et 23 non-conformités collagène / protéines (2). Dans les cas des dépassements les plus flagrants, des procédures contentieuses ont été lancées à l’encontre de quatre opérateurs. L’enquête de la DGCCRF est toujours en cours.

Cécile Cassier
1- Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

2- De consistance fibreuse, le collagène est une protéine qui compose la majeure partie des tissus conjonctifs, tels que les tendons et les ligaments.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 octobre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
27 octobre 2011 - 0 h 00 min

Non seulement on nous force à manger de la viande mais en plus celle-ci n’est même pas nutritive, voire nocive.
Résistons aux lobbys de la viande : imposons un régime végétarien et bio. Nous deviendrons moins gros, moins cons et en meilleure santé.


Sylvatica
27 octobre 2011 - 0 h 00 min

J’aime bien la bonne viande (comme tout humain je suis omnivore, mais je peux comprendre les végétariens) et je trouve positif qu’il y ait des contrôle, surtout pour les cantines scolaires.
Ce sont toujours de choix de société: faire primer l’économie ou la qualité? La croissance ou le mieux-vivre?


nicolekretchmann
30 octobre 2011 - 0 h 00 min

non, les humains ne sont pas omnivores : ils le sont devenus ! Se rapporter aux observations des naturalistes !
d’autre part, il est trop facile de parler « viande ». La soi-disant viande est de la chair animale morte : que peut-on attendre d’une chair en décomposition contenant médicaments chimiques, hormones plus les résidus des ogm et autres pesticides ?
Je trouve très courageux les humains qui se nourrissent d’une telle nourriture…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
129

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS