Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » VACCIN H1N1 : des professionnels de santé expriment doutes et refus
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






VACCIN H1N1 : des professionnels de santé expriment doutes et refus

Alors que les autorisations de mise sur le marché des vaccins (1) contre la grippe H1N1 devraient être délivrées dans le courant du mois d’octobre, le Syndicat National des Professionnels Infirmiers CFE-CGC (SNPI) a consulté ses membres afin de connaître leur position personnelle sur cette vaccination.

Le syndicat indique avoir « adressé une newsletter à 12 607 infirmières le 1er septembre, en leur demandant :

- vous souhaitez vous faire vacciner par le vaccin H1N1,

- vous pensez refuser,

- vous n’avez pas encore pris votre décision ».

En une semaine, le syndicat indique avoir reçu 2 074 réponses se répartissant de la façon suivante :

- 63 % refusent la vaccination H1N1,

- 26 % vont se faire vacciner,

- 11 % n’ont pas encore pris leur décision.

Le SNPI n’exprime pas une opposition de principe à la vaccination et il estime « nécessaire de se faire vacciner contre la grippe saisonnière, car cela permet de réaliser rapidement un diagnostic différentiel : une personne vaccinée qui présente un syndrome grippal aurait a priori une grippe H1N1 ». Par contre il exprime des réserves concernant une vaccination H1N1 de masse avec un vaccin « fabriqué rapidement dans un cadre réglementaire dérogatoire, avec présence discutable d’un adjuvant ». Sur ce point le syndicat évoque le fait que le Comité Technique des Vaccinations a indiqué qu’il fallait un vaccin sans adjuvant (2) pour les nourrissons, les femmes enceintes, et les patients souffrant de pathologies auto-immunes. Suite à cela, la Ministre de la santé Roselyne Bachelot avait alors indiqué qu’elle allait commander des vaccins sans adjuvant pour ces personnes.

De même, le syndicat évoque les risques de Syndrome Guillain-Barré en se référant à la communication de l’Organisation Mondiale de la Santé : « Le syndrome de Guillain-Barré est un trouble aigu affectant le système nerveux. Il s’observe à la suite de diverses infections, dont la grippe. Des études laissent à penser que la vaccination régulière contre la grippe saisonnière pourrait être associée à une augmentation du risque de Syndrome de Guillain-Barré de l’ordre d’un à deux cas par million de personnes vaccinées. Pendant la campagne de vaccination antigrippale de 1976 aux Etats-Unis, ce risque a augmenté pour atteindre environ dix cas par million de personnes vaccinées, ce qui a conduit à un retrait du vaccin ».

Le syndicat demande que chaque personne souhaitant une vaccination H1N1 signe un «consentement éclairé », qui doit détailler les effets secondaires possibles, en employant un langage commun, facilement compréhensible, même par un patient sans grandes connaissances médicales ou scientifiques.

Michel Sage
1- Le Gouvernement français a acheté 94 millions de doses de vaccin qui seront livrées de manière échelonnée tout au long de l’automne et le début de l’hiver. Les commandes ont été passées auprès de 4 fabricants : Sanofi Pasteur, GSK, Baxter et Novartis.

2- Un adjuvant est une substance chimique qui est utilisée pour rendre le vaccin plus efficace et qui peut permettre d’utiliser une dose d’antigènes plus faible.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
11 septembre 2009 - 0 h 00 min

Aucune étude sérieuse n’a prouvé que la vaccination contre la grippe « normale » évite la maladie Certains pensent même au contraire .Quant aux vaccins en général ,s’ils protègent ce n’est qu’un certain temps .La preuve on nous pousse à faire sans arrêt des rappels .Si on avait une alimentation saine et une santé morale et sociale en bon état il n’y aurait pas de souci à se faire.
attention car la peur fait baisser les défenses immunitaires …


opaque
11 septembre 2009 - 0 h 00 min

tout le monde sait que les campagnes de vaccination ne servent peu ou prou à rien, mais tout le monde ignore combien elles rapportent à certains.le h1n1, vieux virus mutant echappé dans la nature, issu comme c’est curieux de pratiques douteuses de labos non identifiés (nous laisse t’on entendre entre les lignes des journaux),ne tuera espérons le pas plus de gens que son vaccin,moins que la grippe et beaucoup moins que le paludisme ou l’amiante, mais il est visiblement du ressort d’un état de soutenir l’industrie pharmaceutique mondiale, quitte à prendre les citoyens en otage de la psychose collective sur l’agenda des priorités.


Le Lama
13 septembre 2009 - 0 h 00 min

Ce vaccin ne pourra pas être testé correctement faute de temps! Les labos savent très bien que les adjuvants qu’ils vont rajouter sont dangereux et non sans conséquences sur la santé humaine… Alors pas fous ils ont réussi à obtenir L’immunité juridique a défaut d’obtenir notre immunité contre le virus… En clair ce vaccin fera sans doute autant de dégâts sur notre santé que le virus H1N1 lui même!


Linotte
14 septembre 2009 - 0 h 00 min

Quelle entreprise ne rêve pas de ventes massives, garanties, payées par l’Etat, et dont la pub a été faite (et financée) par le payeur…
Le produit concerné serait inutile, voire toxique ? Allons, pas de jalouse mesquinerie, un peu d’admiration plutôt !


philou
14 septembre 2009 - 0 h 00 min

… vers une manipulation aux enjeux bien plus grands : le contrôle via la santé. Je pense que la polémique sur le vaccin était vue comme possible mais que cela n’inquiète pas les hommes de pouvoir. L’incertitude, la peur face au 11 septembre ont permis de faire passer des lois inimaginables aux USA pour contrôler la vie des gens au nom de la sécurité. Nous sommes peut être ici devant une simple étape vers la puce électronique intégrée dans le poignet (pour surveiller notre santé face à toutes ces pândémies et virus!), visant dans 20 ans à nous autocontroler au niveau santé et à être controlés par ces mêmes hommes de pouvoir. Je le suppose, et je le sens venir gros comme une maison.


fée
14 septembre 2009 - 0 h 00 min

C´est avec joie que j´ai suivi le débat concernant la vaccination de la soi-disant grippe porcine sur différents sites internet. Joie car la résistance des gens augmente de jour en jour. On en a ras le bol d´avaler des couleuvres!!!
J´ai le privilége, vivant en Suisse, de ne pas avoir été obligée de vacciner mes enfants. Meme si on m´a reproché d´etre irresponsable, j´ai tenu bon et le résultat est probant. Mais pour cela il faut delaisser les sentiers battus de l´ignorance et prendre le temps de faire ses propres recherches. La santé de mes enfants en valait la peine.
Si mon système immunitaire est intact alors il

J´ai démythifié « la légende du bon Pasteur! »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
46

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS