Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Vaccin A/H1N1 : tout recours contre les laboratoires est interdit aux USA
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Vaccin A/H1N1 : tout recours contre les laboratoires est interdit aux USA

Alors que certains Etats commencent à recevoir leurs premiers vaccins contre la grippe A/H1N1 et que des prises de positions contre la vaccination se font de plus en plus entendre, notamment celles émanant de professionnels, les USA ont adopté discrètement en juin un amendement qui ne rassurera pas ceux qui doutent déjà.

En effet, le 15 juin dernier, la secrétaire d’Etat à la santé, Kathleen Sebelius, a amendé le PREP Act, une disposition législative encadrant la gestion des urgences publiques aux USA, pour empêcher tout recours juridique en cas de complications suite à une vaccination contre le virus pandémique A/H1N1. Par ce biais, l’intégralité de la chaîne sanitaire américaine (tant les individus que les structures qui la composent), allant du chercheur à celui qui vaccine, bénéficie d’une immunité totale qui s’étale jusqu’au 31 mars 2013. Néanmoins, les éventuelles victimes d’effets indésirables pourront toujours tenter de se tourner vers l’Etat, celui-ci disposant théoriquement d’un fond d’indemnisation dédié.

Une disposition qui n’est pas pour nuire au cours de bourse des quatre laboratoires qui viennent de voir leur vaccin respectif être homologué par l’agence de la santé américaine.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
16 septembre 2009 - 0 h 00 min

on pourrait dire que tout est dit!?
S’ils se couvrent de la sorte c’est qu’ils craignent quelques chose !? si certains se croyaient encore dans une démocratie ( en france on fait pareil) ….l’éteau se resserre…


lupus
16 septembre 2009 - 0 h 00 min

Le saviez-vous ?
Le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ! Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.

- En 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et non par la grippe ?


mimichris
17 septembre 2009 - 0 h 00 min

J’ai reçu un email qui est peut être un « hoax », mais qui révèle certaines vérités notamment ce que vous écrivez au sujet des USA.
Ce serait pareil en France avec l’accord de l’OMS qui deviendrait le maitre du monde en cas de pandémie avérée.
Ce serait le labo Baxter qui aurait introduit ce virus dans le monde, grâce à l’aval de l’OMS.
La vaccination serait obligatoire en cas de pandémie, avis aux contrevenants, les libertés seraient bafouées, les opposants fichés, on serait en état de guerre.
C’est peut être exagéré mais il y a une part de vérité au niveau liberté.
Personnellement je suis opposé à la vaccination avec ce vaccin H1N1, je me fais vacciner avec le vaccin de la grippe saisonnière ce qui est suffisant.
D’ailleurs les médecins et chercheurs censés sont contre cette vaccination.
Il y a des intérêts dissimulés par les lobbys pharmaceutiques dans cette campagne de vaccination et l’on nous prend pour des demeurés.
L’État aggrave encore le trou de la sécu de 1,5 milliard d’Euros et c’est encore nous pauvres assurés qui seront mis à contribution ou ce sera la fin de l’assurance maladie universelle à la Française.
L’avenir nous dira au Printemps prochain qui a raison, mais je ne crois pas à une pandémie.
Il y a tellement de gens qui meurent chaque année dans le monde de la grippe saisonnière, du paludisme, du sida etc… mais là, on fait la sourde oreille……Comme certaines maladies touchent principalement les pays pauvres, il n’y a pas d’argent à gagner, les labos s’en contrefichent et leurs actionnaires aussi.


JPE
17 septembre 2009 - 0 h 00 min

Ces dispositions sont déjà inscrites dans la loi française depuis 2007.

Voici comment l’article L3110-3 du code de la santé publique a été modifié en 2007 pour EXIGER la prescription de médicaments (donc de vaccins) même dépourvus d’AMM en cas de crise sanitaire grave.

Vous comprendrez mieux pourquoi nos autorités médico-administratives ont les yeux rivés sur le compteur.

Article L3110-3
Créé par Loi n°2004-806 du 9 août 2004 – art. 18 JORF 11 août 2004
Nonobstant les dispositions de l’article L. 1142-1, les professionnels de santé ne peuvent être tenus pour responsables des dommages résultant de la prescription ou de l’administration d’un médicament hors des conditions normales d’utilisation prévues par l’autorisation de mise sur le marché lorsque leur intervention était rendue nécessaire par l’existence d’une menace sanitaire grave et que la prescription ou l’administration du médicament avait été recommandée par le ministre chargé de la santé en application des dispositions de l’article L. 3110-1.
Article L3110-3
Modifié par Loi n°2007-248 du 26 février 2007 – art. 1 JORF 27 février 2007
Transféré par Loi n°2007-294 du 5 mars 2007 – art. 1 JORF 6 mars 2007 en vigueur le 29 août 2007
Nonobstant les dispositions de l’article L. 1142-1, les professionnels de santé ne peuvent être tenus pour responsables des dommages résultant de la prescription ou de l’administration d’un médicament en dehors des indications thérapeutiques ou des conditions normales d’utilisation prévues par son autorisation de mise sur le marché ou son autorisation temporaire d’utilisation, ou bien d’un médicament ne faisant l’objet d’aucune de ces autorisations, lorsque leur intervention était rendue nécessaire par l’existence d’une menace sanitaire grave et que la prescription ou l’administration du médicament a été recommandée ou exigée par le ministre chargé de la santé en application des dispositions de l’article L. 3110-1.
Le fabricant d’un médicament ne peut davantage être tenu pour responsable des dommages résultant de l’utilisation d’un médicament en dehors des indications thérapeutiques ou des conditions normales d’utilisation prévues par son autorisation de mise sur le marché ou son autorisation temporaire d’utilisation, ou bien de celle d’un médicament ne faisant l’objet d’aucune de ces autorisations, lorsque cette utilisation a été recommandée ou exigée par le ministre chargé de la santé en application de l’article L. 3110-1. Il en va de même pour le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché, de l’autorisation temporaire d’utilisation ou de l’autorisation d’importation du médicament en cause. Les dispositions du présent alinéa ne les exonèrent pas de l’engagement de leur responsabilité dans les conditions de droit commun en raison de la fabrication ou de la mise sur le marché du médicament.
NOTA:
NOTA : Loi 2007-294 du 5 mars 2007 art. 12 I : la présente loi entre en vigueur le 29 août 2007, jour suivant la date de publication du décret n° 2007-1273 du 27 août 2007.


PEGASE
17 septembre 2009 - 0 h 00 min

Intéressante cette modification de la loi. Je n’aimerai pas être le ministre de la Santé (?) qui rendra la vaccination obligatoire. S’il (ou elle) a un minimum de conscience, il (ou elle) prend le risque de supporter une sacrée responsabilité. J’espère qu’il (ou elle) y pensera avant d’appuyer sur le bouton!…


corsica
17 septembre 2009 - 0 h 00 min

lupus arrête de dire des aneries, il faut jeter tes bouquins de tintin ou spirou


shana
18 septembre 2009 - 0 h 00 min

J’ai lu que les médecins infirmiers et autres refuseraient de se faire vacciner, car ce vaccin contient entre autre chose…. un adjuvant totalement contre indiqué pour les maladies auto-immunes.
Je ne vois pas comment on peut obliger tout le monde à se faire vacciner, de toute façon, il n’y aura pas suffisamment de vaccins…
Et d’autre part, la liberté individuelle jusqu’à preuve du contraire existe, ou alors nous sommes dans un pays totalitaire.
Ce sont les labos qui sont contents… depuis le début je suis persuadée que ce virus est sorti volontaire de sa cachette, avec l’aide d’un laborantin…


Bens
18 septembre 2009 - 0 h 00 min

deux liens édifiants
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/index.html

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/index.html

J’ai aussi reçu un email d’un certain Jean-Jacques Crèvecoeur (Montréal). Il écrit un roman effrayant sur les tenants et aboutissants de cette grippe.
Certaines info sont invraisemblables mais il reste que certains hasards sont très très suspects (lisez les articles cités ci-dessus).

Les milliards gagnés par les labos doivent inciter à la plus grande prudence de nos autorités, c’est notre vie (même 50 morts sur des millions c’est 50 morts de trop) et notre argent qui sont en jeu.

Vigilance !


Bens
18 septembre 2009 - 0 h 00 min

l’email dont je parlais dans ma précédente intervention est ici :
http://www.bnbox.net/


Lily
19 septembre 2009 - 0 h 00 min

Corsica fustige Lupus en imaginant que ses écrits sortent tout droit de Tintin ou Spirou, mais se garde bien de faire d’autres commentaires. Corsica, je n’ai qu’un conseil à te donner, fais toi vacciner et donne nous des nouvelles dans quelques temps.
En attendant que le vaccin arrive, tu peux toujours t’insurger contre les écrits de Jean Jacques Crèvecoeur et les études qu’il cite :
« •pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.
•pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?
•si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?
•pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?
•pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !
•pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!! » Extraits du texte mentionné par Bens sur http://www.bnbox.net/


cassandra
20 septembre 2009 - 0 h 00 min

je ne veux pas démoraliser ceux qui ont encore l’espoir de passer à travers cette pandémie fabriquée de toute pièce, mais si cela se produit alors nous serons tous coupables!
les dirigeants de leur couardise et de leur cupidité.
les trusts pharmacos médicos capitalisés et dans le lot ceux qui se prennent pour Dieu le père.
les syndicats qui volontairement ou non donneront un coup de mains à ces malades par leurs actions de grèves.
nous parce que nous sommes lobotomisés par les médias, les politiques et certains médecins (heureusement pas tous)qui sont vendus à leur cause, car nous préférons rester derrière notre confort matérialiste même hypothétique plutôt que de crier à l’assassinat, des fois! on ne sait jamais…

la grippe tout ça pourquoi ?
le fait que les entreprises ferment, jettent les gens à la rue sans travail y est peut être pour quelque chose. la révolte gronde par endroit et le seul moyen de l’étouffer avant qu’elle ne passe pas à la vitesse supérieure c’est la vaccination, ensuite de nous parquer et pour finir le vaccin fera le reste.
ce remue ménage autour de la grippe n’est en réalité fait que pour cacher l’effondrement de notre système, de notre monnaie et de nos valeurs. il y a trop de gens, pas assez de boulot pour tous. pour les septiques (que je ne critique pas) allez faire un tour sur les sites du gouvernement: sénat, santé, les blogs qui parlent de médecine, les médias qui donnent beaucoup d’infos (?) ne rester pas sur les dirent de certains bougez vous allez voir, posez des questions; vous serez surpris du résultat à moins que vous ne fassiez parti de ceux qui préfèrent dormir, alors bonne nuit!!!


Bens
21 septembre 2009 - 0 h 00 min

Après tout, une grande machination pour gagner plein de sous alors que c’est la crise, c’est tout à fait possible, techniquement parlant.
Moralement aussi d’ailleurs. Des Monsanto ou des procès clearstream nous montrent à l’envi que les pratiques machiavéliques de qq’uns n’ont pas de limites.

Que ce soit à la fois pour faire diversion par rapport à la crise et éliminer quelques personnes, j’y crois moins. Cela voudrait dire que ça vient des politiques et c’est bcp plus difficile à mettre en place. Je pense que si c’est complot, c’est le fait de qqes-uns seulement, car il suffit de peu pour que les processus de protection de la santé des pays occidentaux se mettent en branle, échaudés qu’ils sont par les derniers épisodes en date – grippe asiatique (nom?), dioxine, vache folle, langue bleue, etc.

De toute façon on ne saura jamais vraiment la vérité vraie.

Il reste que ce vaccin ne passera pas par moi ni par mes enfants, ni par ma femme elle-même médecin.


corsica
21 septembre 2009 - 0 h 00 min

je vois que l’intox du net a marché sur bon nombre d’internautes crédules et naifs, certes le vaccin n’est pas quelque chose d’anodin et sans risque, il faut justement en mesurer le risque par rapport au bénéfice, vous direz aux gens qui ont pris la polio si ça les fait rire de ne pas avoir été vacciné; pour finir il n’y avait pas de vaccin contre la grippe espagnole en 1918!! soyez intelligents : on a du mal en 2009 à suivre la progression d’un vaccin et du mal à produire des doses suffisament tôt alors imaginez en 1918!! quelle naiveté…….


Bens
22 septembre 2009 - 0 h 00 min

Anibé
30 septembre 2009 - 0 h 00 min

http://www.lepost.fr/article/2009/08/15/1658188_la-grippe-porcine-de-2009-est-la-grippe-espagnole-de-1918.html
La pandémie virale de 1918 a été la résultante directe de la vaccination contre la typhoïde injectée à des millions de soldats au cours de la 1ère guerre mondiale.

http://www.amessi.org/J-ai-ete-temoin-sur-place-de-l
Eleanor McBean, extrait du chapitre 2 de l’ouvrage « Vaccination condemned » Jon Rappoport

à tout hasard, quelques délicieuses recettes de tisanes et autres remèdes contre la grippe…
http://www.medecine-ecologique.info/?Medecines-vertes-contre-la-grippe


Anibé
30 septembre 2009 - 0 h 00 min

Pour expliquer mon post parti un peu vite, on doit préciser qu’en 1918, il existait bien des vaccins (ça ne date pas d’hier) mais ils étaient un peu… disons… aléatoires (il semblerait que ça existe encore, bizarre, nan?).
Fabriqués à partir de substrats parfois douteux, beaucoup moins testés qu’ils sont censés l’être aujourd’hui, on était dans la phase expérimentale du vaccin (et tout comme aujourd’hui, on n’hésitait pas à prendre les gens pour des cobayes!). Celui-ci semblerait avoir été un vaccin contre la typhoïde. Je n’ai pas fait d’autres recherches, c’est donc à suivre.
Il est également connu que la célèbre grippe « espagnole » est en fait venue, en effet, des Etats-Unis.
***
Le témoignage de la dame McBean, semble bien intéressant. Je n’ai pas lu le livre, j’ai lu l’extrait. Il faut bien qu’il y ait eu des survivants à cette hécatombe…et par ailleurs, ceux-là s’ils sont encore de ce monde, sont du coup immunisés contre notre « grippette » actuelle. C’est déjà ça! :o )
***
Quant aux tisanes, elles sont beaucoup moins dangereuses que les « adjuvants » des vaccins(*), et on a beaucoup plus de plaisir à les consommer qu’à se faire trouer la peau avec les risques que la médecine n’ose plus contester (plusieurs relations dans les professions médicales et paramédicales refusent le vaccin! On avance!) ;o)


Anibé
30 septembre 2009 - 0 h 00 min

Encore moi… :o P
Personne n’a relevé que, si les labos et toute la chaîne de « santé » américaine ont réussi à obtenir un blanc-seing de la part de l’administration étatsunienne, il y aura la possibilité pour les victimes des vaccins d’être indemnisées par un fonds de l’Etat…
Vous en concluez ???
Que les labos garderont le pognon, et que les citoyens étatsuniens payeront les pots-cassés! Logique nan?
C’est à ça que sert le lobbying.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
58

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS