Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Une nouvelle voie pour soigner le paludisme et la toxoplasmose
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une nouvelle voie pour soigner le paludisme et la toxoplasmose

En collaboration avec des chercheurs grenoblois, marseillais et parisiens, une équipe mixte du CNRS vient de démontrer qu’une molécule, appelée FR235222, est capable de réprimer l’activité d’une enzyme produite par des parasites de cellules animales, incluant les parasites Toxoplasma et Plasmodium. En ajoutant cette molécule dans une culture de parasites, les chercheurs sont, en effet, parvenus à inhiber la prolifération des parasites incriminés. Or, véhiculés par certains moustiques et autres vecteurs, le Toxoplasma et le Plasmodium sont respectivement responsables de deux maladies redoutées, à savoir la toxoplasmose (1) et le paludisme (2).

L’enjeu soulevé par cette nouvelle découverte est loin d’être anodin, et ouvre une voie prometteuse dans la recherche d’un médicament efficace, susceptible de combattre ces deux maux. Pour l’heure, les chercheurs ont déclaré leur intention de poursuivre leurs travaux dans l’espoir d’aboutir, à moyen terme, au développement de molécules homologues à FR235222.

Cécile Cassier
1- La toxoplasmose est difficile à diagnostiquer car la plupart des gens qui en sont atteints demeurent sans symptôme. A court terme, elle peut néanmoins causer de la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de gorge et de tête et une enflure des ganglions et de la rate. A plus longue échéance, elle peut provoquer des kystes dans le cerveau ou dans les cellules musculaires, susceptibles de se rompre.

2- Le paludisme se traduit par de la fièvre, des maux de tête et des vomissements, les symptômes apparaissant généralement dix à quinze jours après la piqûre de moustique. Sans traitement efficient, il entraîne rapidement le décès en provoquant des troubles circulatoires.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 avril 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
darna
11 avril 2009 - 0 h 00 min

Bonjour, je veux témoigner de la guérison de mon père du paludisme par l’acupuncture et herboristerie,il y a 55 ans…Pourquoi financer des recherches qui servent principalement à créer des produits de synthèse…à profiter en somme à ceux et celles qui se croient plus forts que Mère Nature.
Toute c


jackie
18 avril 2009 - 0 h 00 min

vous avez tout à fait raison; et puis ces médicaments « miracle » sont encore testés sur les animaux et nous tournons toujours en rond, car la recherche sur les animaux n’a rien à voir avec notre patrimoine génétique! mais c’est dur de déloger tous ces chercheurs qui sont bien au chaud derrière leur renommée ; comme disait le Général de Gaule : »des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche! »



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
75

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS