Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Un programme européen pour améliorer la qualité des aliments
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un programme européen pour améliorer la qualité des aliments

Depuis quelques années, les régimes alimentaires déséquilibrés, riches en matières grasses, en sel et en sucres, sont pointés du doigt face à la recrudescence dans les pays développés de certaines pathologies, telles que l’obésité, les maladies cardiovasculaires et le diabète. Officiellement lancé le 1er janvier 2012, le programme de recherche européen TeRiFiQ (1) travaille à la mise au point de substituts alimentaires à ces ingrédients néfastes, qui serviront de base à de nouvelles formulations. Ces travaux porteront sur des produits alimentaires de consommation courante (fromages, viandes, produits panifiés et prêts à manger).

Le défi est de taille dans la mesure où ces ingrédients influent sur de nombreuses caractéristiques de l’aliment (saveur, arôme, texture, conservation etc.). Pour y parvenir, les chercheurs vont notamment se consacrer à l’étude de la macro et microstructure des produits, ainsi qu’à l’évaluation nutritionnelle et gustative des aliments reformulés. Coordonné par l’INRA, ce projet dispose de quatre années pour démontrer que ces nouvelles formulations sont transposables à l’échelle industrielle. Plusieurs PME de différents pays européens participeront à ces études, via la production d’aliments reformulés et la participation à des études consommateurs.  

Cécile Cassier
1- Combining Technologies to achieve significant binary Reductions in salt Fat and sugar in everyday foods whilst optimising their nutritional Quality.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
12 février 2012 - 0 h 00 min

qui peut croire en ces formulations ?
Revenons aux pommes de terre, aux carottes, à un bon pain, et bio !
Je suis certaine que pour la santé c’est super et pour le porte-monnaie aussi !


marseille42
12 février 2012 - 0 h 00 min

Si l’Europe s’en même craignons le pire. Il n’y a qu’une seule manière de se nourrir convenablement: manger des aliments de saisons produits localement ou le plus près possible. A-t-on vraiment oublié qu’il y a une saison pour tout et pas seulement pour les fruits et les légumes: fromages (du fromage blanc en hiver), oeufs (les poules élevées normalement ne pondent pas en hiver), viandes (les veaux, agneaux et chevreaux ne naissent pas en automne), poissons (le cabillaud salé -la morue- est un poisson d’hiver, la sardine: un poisson d’été et au printemps on respecte la saison de frai), etc..Tout doit être consommé en sa saison. Or l’Europe ne voudra pas appauvrir les actionnaires des géants de l’agroalimentaire. Nos enfants et surtout en ce qui me concerne mes petits-enfants n’ont pas fini d’être empoisonnés par des aliments inutiles et frelatés.


michele77500
13 février 2012 - 0 h 00 min

Ah oui ! ils vont jouer encore une fois aux apprentis sorciers, et ce sont nos enfants et petits enfants qui paieront le prix fort. Ils n’y a comme aliments sains que ceux produits dans le respect de la nature. Mais il est certain que nous courrons à la famine : pour ne citer que cela, de plus en plus nombreux, les hommes détournent les terres agricoles pour produire des agrocarburants… Quelle folie ! Alors, comme ils ont réussi à faire manger de la viande aux bovins, ils nous feront manger de la…






à lire aussi
     
Flux RSS