Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Un maïs OGM, autorisé à l’alimentation, serait néfaste pour la fécondité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un maïs OGM, autorisé à l’alimentation, serait néfaste pour la fécondité

Hier, l’Autriche a rendu publique une étude s’intéressant aux effets sanitaires à long terme d’un maïs OGM autorisé pour l’alimentation humaine et animale en Europe, depuis 2007.

A l’initiative des ministères autrichiens de la santé et de l’environnement, l’université de Vienne a comparé l’impact d’une alimentation composée à 33 % d’un maïs OGM (1) et de rations équivalentes qui en sont exemptes, sur plusieurs générations de souris. En l’espace de 20 semaines, les chercheurs ont constaté que le groupe de souris alimenté avec un bol alimentaire comportant des OGM présentait une diminution significative du nombre de portées et de jeunes, notamment à partir des 3e et 4e générations. En outre, le poids des souriceaux serait apparu sensiblement plus faible que la normale dès la 3e génération.

Pour Greenpeace et les Amis de la Terre, la publication de cette étude indépendante pose une fois de plus la question du crédit à apporter aux avis rendus par l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA), laquelle se base sur les études à court terme fournies par les semenciers. En conséquence, face aux problèmes relevés par l’Autriche, Greenpeace demande le retrait en urgence des produits suspects et souhaite que le processus de réévaluation des OGM initié par la présidence Française de l’UE aillent à son terme. De leur côté, les Amis de la Terre se prononcent pour un gel des autorisations prononcées par l’EFSA et leur réexamen de façon impartiale.

Pascal Farcy
1- La variété OGM utilisée est issue d’un croisement breveté des maïs MON 810 et NK 603 de la multinationale Monsanto.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Solaire
16 novembre 2008 - 0 h 00 min

Ce qui fait rigoler, ou pleurer ! avec les OGM, c’est qu’il y a des tas d’informations (valables et permettant de se faire une opinion sur l’horreur et la dangerosité de ces plantes trafiquées), et que malgré le refus avéré X fois par les peuples de manger ces plantes artificielles, RIEN mais RIEN ne fait changer les politiques, les « décideurs »: on en a, on en mange ou mangera, et quelquesoit les refus, ca avance pour Monsanto, Novartis: le rouleau compresseur, par les milliards de dollars, écrase tout, la Démocratie ? Allons, on est considéré par ces multinationales comme des moutons bons à manger toutes les merdes industrielles: il faut se faire une raison: c’est foutu, la pollution par OGM est rédhibitoire … Impossible dès maintenant d’éradiquer les plantes OGM qui ont déjà envahit des millions d’hectares dans le monde.


Linotte
17 novembre 2008 - 0 h 00 min

En fait, Monsanto est mandaté par l’ONU pour résoudre le problème de surpopulation éventuelle de la planète dans les prochaines années ???
Quelle philantropie !


opaque
17 novembre 2008 - 0 h 00 min

Le problème des OGM n’est pas que monsanto impose sa loi occulte à des politiciens bruxellois vermoulus… le problème est que dans notre pays 90 pour cent des gens mangent n’importe quoi sans se poser de questions, au prétexte qu’ils ne sont pas concernés, ou pas assez riches, ou que de toute façons on n’y peut rien.Manger « bio » est un acte politique avant d’être une réaction sanitaire, dans un pays ou l’agro chimie fait sa loi: Or nous savons de source sure que les industries et nos politiciens(élus par qui?) sont soudés par la peur du vide dans leur incompétence crasse à remettre en question les mauvais choix qu’ils nous imposent. qui reste donc pour changer le cours des choses? le citoyen lambda, qui va à l’hyper acheter du mais en boite parce que »c’est moins cher ». conclusion: flinguez vos voisins, des OGM en moins…(mais non je plaisante)
Une autre solution serait d’arreter d’élire des incompétents qui nous promettent 50% de pesticides en moins peut être dans vingt ans…et du bio pour les bobos parce qu’il en faut.


joëlle
18 novembre 2008 - 0 h 00 min

La terre vue par Monsanto : des champs à perte de vue de plantes ogm, plus rien d’autre et plus d’humains non plus pour les contempler. Quelle idée de vouloir absolument faire disparaître ses clients. Ceci dit, la terre dit merci. Moins d’humains, moins de pollution, moins de destruction. Les plantes ne seront plus ce qu’elles étaient et un nouveau règne animal se mettra en place à partir de ces nouvelles venues. Alors, merci qui?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
29

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS