Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Red Bull : pas de preuve de toxicité
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Red Bull : pas de preuve de toxicité

Le 15 juillet 2008, la commercialisation de la boisson énergisante « Red Bull » était officiellement autorisée en France, suscitant par là-même un âpre débat quant à sa possible toxicité pour la santé. Outre la caféine, des vitamines et divers autres composants, « Red Bull » contient, en effet, de la taurine et du D-glucuronolactone, deux éléments soupçonnés de provoquer respectivement des effets neuro-comportementaux et des problèmes rénaux.

Pour faire la lumière sur l’impact réel de cette boisson, l’InVS (Institut de veille sanitaire) a été mandaté par le ministère de la santé pour mettre en place un dispositif de surveillance, en collaboration avec l’Afssa (1), par le biais des Centres antipoison et de toxicovigilance. Les professionnels de santé tels que les urgentistes et les associations SOS médecins étaient appelés à contacter le Centre antipoison dont ils dépendaient pour signaler tout patient présentant des effets indésirables possiblement liés à la consommation d’une boisson énergisante.

Au cours des cinq premiers mois de commercialisation du « Red Bull » avec taurine, du 15 juillet au 31 décembre 2008, 23 cas d’exposition ont été signalés aux Centres antipoison et de toxicovigilance français. Sur ce nombre, dix personnes ne présentaient pas de symptômes ou des symptômes sans rapport avec la consommation de la dite boisson. Concernant les 13 cas restants, 8 « correspondaient soit à des symptômes déjà associés antérieurement à la prise de « Red Bull » et semblant pouvoir être imputés à la caféine, soit étaient associés à la consommation concomitante d’alcool ». Seuls les cinq cas restants présentaient des symptômes neurologiques, « concernant toutefois des pathologies différentes, impliquant des mécanismes différents ». En outre, aucun signalement de ce type n’est parvenu aux Centres antipoison des autres pays européens concernés par l’enquête.

Si ce dernier bilan se veut rassurant sur les propriétés de la boisson « Red Bull », il est encore trop prématuré pour confirmer la totale innocuité de cette boisson. En effet, bien que « la surveillance active n’a relevé qu’un faible nombre de cas d’intoxication aiguë par « Red Bull » », le doute persiste. Il n’y a qu’à consulter l’avis de l’InVS pour s’en rendre le compte : « Les associations rapportées au système français de toxicovigilance autres que celles imputables à la présence de caféine dans les boissons énergisantes et/ou à la consommation concomitante d’autres produits n’ont pas permis à ce jour de mettre en évidence une toxicité propre et immédiate des autres composants de « Red Bull » ». Une surveillance est par ailleurs maintenue, via un suivi périodique des données récoltées par les Centres antipoison et de toxicovigilance.

Cécile Cassier
1- Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
19

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS