Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Rats nourris aux OGM : des problèmes aux foies et aux reins
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Rats nourris aux OGM : des problèmes aux foies et aux reins

Paru dans la revue « Environmental Sciences Europe », un nouvel article de l’équipe du Pr Gilles-Eric Séralini a analysé 19 études portant sur des mammifères nourris avec du soja et du maïs génétiquement modifiés (GM). Actuellement commercialisés, ces derniers représentent plus de 80 % de l’ensemble des OGM cultivés à travers le monde. Les données en question ont majoritairement été obtenues sur la base de tests effectués sur des rats nourris pendant 90 jours par des compagnies de biotechnologies. Elles comprenaient les paramètres biochimiques du sang et de l’urine de ces mammifères, alimentés avec des OGM tolérant à un herbicide et/ou produisant un insecticide.

Bien qu’ils ne puissent conclure à une toxicité chronique des OGM dans la mesure où les tests se limitent à une durée trop courte fixée par les industriels, les auteurs ont néanmoins observé des signes de toxicité sur les foies et les reins. Sur un total de 9 % de paramètres perturbés, 43 % se concentrent sur les reins des mâles. Estimant que ces résultats pourraient signifier l’apparition de maladies chroniques, les chercheurs appellent à la conduite d’études plus détaillées. A l’heure actuelle, aucune durée minimale n’est obligatoire pour les tests portant sur des OGM cultivés à grande échelle, ce qui est jugé « inacceptable en terme de santé publique » par les auteurs.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 juillet 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
zygo
9 juillet 2011 - 0 h 00 min

Chez le rat, les expériences de carcinogénèse in vivo (par des produits chimiques) nécessitent des temps d’étude d’au moins 6 mois (et avec des carcinogènes reconnus) pour l’obtention des premières tumeurs, et un an pour confirmation. Les études de toxicologie « immédiate » sont à très court terme et évidemment si on veut observer autre chose qu’un empoisonnement « aigu » il faut observer plus longtemps. Les effets d’une nourriture frelatée (si on peut parler de ça pour les OGM bien sûr) ne s’observent pas en aigu mais en chronique. Bien sûr c’est plus simple de faire une étude court terme dont on est sûr qu’elle ne donnera rien mais qui est dans les cadres légaux de la toxicologie habituelle pour d’autres produits.
Par ailleurs le discours « aux USA les gens mangent des OGM sans problème pour la santé » est non crédible, vu tous les problèmes rencontrés (obésité notamment) mais qu’il est difficile de lier à un facteur ou à un autre (par exemple les traitements massifs des animaux à des hormones). De là à dire que les OGM n’ont aucun effet « puisque » les américains sont en parfaite santé me paraît d’une parfaite… mauvaise foi.


lounalisa
10 juillet 2011 - 0 h 00 min

Qu’est-ce que çà peut faire de savoir les effets sur les rats, puisque nous ne sommes pas des rats ?
L’expérimentation animale peut nous faire dire tout et son contraire. Arrêtons les méthodes obsolètes au profit d’une science moderne !

Ce n’est pas parce que ces résultats vont dans notre sens qu’il faut les utiliser. Gardons des méthodes fiables et nous serons plus crédibles et plus convaincants pour faire cesser les OGM.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
43

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS