Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Quand la santé publique passe au second plan
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Quand la santé publique passe au second plan

Le responsable de l’usine de recyclage du plomb, Métal Blanc, va comparaître en début de semaine prochaine devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières, du chef de multiples infractions sanitaires (relatives à la protection des travailleurs) et environnementales (violations de plusieurs mises en demeure administrative au titre des installations classées, pollutions de rivières, etc.). Face à lui, 17 parties civiles, dont des familles de riverains, des agriculteurs, des associations environnementales ou des anciens salariés qui ont porté plainte contre Métal Blanc pour pollution et mise en danger de la vie d’autrui entre 1996 et 1999.

Similaire sur bien des points à l’affaire Métaleurop, l’usine Métal Blanc, implantée depuis 30 ans à Bourg Fidèle dans les Ardennes, est une entreprise spécialisée dans le traitement des déchets industriels non ferreux et notamment du recyclage des batteries.

Les problèmes officiels arrivent en 1997, avec une plainte déposée par un habitant de Bourg-Fidèle, inquiet des nuisances provoquées par l’usine située à 500 mètres du village. Alors que l’usine vient d’obtenir l’autorisation de doubler sa production, des analyses révèlent des taux excessifs de plombémie parmi les riverains. Des cas de saturnisme sont également constatés chez les salariés, tandis que les poissons ont disparu du ruisseau dans lequel l’usine rejette ses eaux pluviales. Parallèlement, la mairie prend un arrêté pour interdire l’accès à une aire de jeux située face à l’entreprise ainsi que la consommation des produits agricoles issus des parcelles voisines.

Malgré cela, il faut attendre le 2 juillet 1999 pour qu’une décision de justice dise ‘stop’, grâce à une juge d’instruction courageuse qui décide la fermeture temporaire de l’usine jusqu’à sa mise aux normes. Curieusement, peu de temps après, cette juge est mutée en … Guyane et, suite à la pression d’industriels, de certains élus et de salariés, l’entreprise rouvre ses portes en septembre de la même année.

Sommée tardivement par le préfet des Ardennes de réaliser des travaux de mise aux normes, la société Métal Blanc s’est avérée incapable de donner suite à ces injonctions administratives dans les délais impartis, ceci malgré de nombreuses subventions. Si aujourd’hui, l’industriel affirme être aux normes environnementales, pour France Nature Environnement la situation est particulièrement grave : le personnel de l’usine et les riverains, notamment les enfants du village, sont atteints de pathologies en relation manifeste avec les activités industrielles de l’entreprise locale qui engendrent à la fois une pollution atmosphérique et une pollution des eaux.

A l’instar de l’affaire Métaleurop, ce dossier illustre de manière flagrante la chape de ‘plomb’ que l’administration est capable de maintenir sur certaines activités peut recommandables mais au combien lucratives ou politiquement importantes, ceci au détriment de la santé du plus grand nombre.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 19 février 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
28

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS