Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Plus de 2 milliards de personnes souffrent du manque d’eau
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plus de 2 milliards de personnes souffrent du manque d’eau

La Journée Mondiale de l’Eau aura lieu le 22 mars prochain et sera l’occasion pour les Nations Unies de présenter officiellement le 2e rapport mondial sur le sujet, cosigné, entre autre, par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’UNESCO.

A l’heure d’aujourd’hui, une personne sur cinq (soit 1,1 milliard de personnes) n’a toujours pas accès à des ressources suffisantes en eau potable et 2,6 milliards de personnes n’ont pas accès à un service d’assainissement de base. On sait pourtant pertinemment qu’une eau de mauvaise qualité est la source des plus importants problèmes de santé mondiaux. Ainsi, les maladies diarrhéiques et le paludisme ont tué quelque 3,1 millions de personnes dans le monde en 2002 et on estime qu’1,6 million de ces vies pourrait être sauvé chaque année si l’on améliorait les conditions d’accès à l’eau potable et les services d’assainissement.

Pour illustrer cette thématique, le projet français ’1 001 Fontaines pour demain’, est un exemple d’initiative intéressante, car non basée sur l’assistanat dont l’Occident raffole un peu trop. Alors que 900 millions de personnes en zone rurale n’ont pas encore accès à l’eau potable, l’objectif du projet est de concevoir, de développer et de déployer sur le terrain une solution facile à mettre en œuvre et totalement autonome, permettant à de petites communautés isolées de produire par elles-mêmes l’eau dont elles ont besoin pour vivre. Ces stations fonctionnent grâce à des batteries alimentées par des panneaux solaires, et le traitement de l’eau par ultraviolets. Cette station UV + Solaire traite de l’eau de surface (mare, lac, rivière). Sa simplicité lui permet d’être exploitée directement par des villageois après une formation rapide, avec un coût d’exploitation très faible (en dessous de 0,50 € par mètre cube traité). Elle permet d’alimenter en eau plus d’un millier de personnes chaque jour (sur la base de 2 à 5 litres/personne). Dans les mois à venir, de telles stations devraient se répandre au Cambodge, par le truchement des ONG locales.

Apporter l’eau dans les zones rurales les plus reculées est nécessaire bien sûr, mais n’oublions pas que d’ici 2007 la moitié des êtres humains vivront dans des villes, s’entassant notamment dans des bidonvilles où l’approvisionnement en eau salubre et les installations d’assainissement sont déplorables, voire inexistants.

Alors qu’il y a manifestement urgence à réagir, les crédits alloués à l’eau ne progressent pas. D’après le rapport des Nations Unies, l’aide publique au développement consacrée au secteur de l’eau, au cours de ces dernières années, stagne en moyenne à 3 milliards de dollars par an. A peine 10 % de ce budget est alloué à des programmes concernant la gestion de l’eau sur le long terme.

Cécile Fargue
Photo © 1001 Fontaines pour demain

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
25

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS