Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Pilier alimentaire en Afrique de l’Est, le manioc menacé par une épidémie
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Un premier bâtiment tertiaire en France en ...

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Pilier alimentaire en Afrique de l’Est, le manioc menacé par une épidémie

Selon la FAO (1), le manioc peut assurer jusqu’à un tiers des apports caloriques totaux des habitants de pays comme le Burundi, l’Ouganda, le Rwanda ou la République Démocratique du Congo (RDC). Aussi, les menaces qui pèsent sur cette denrée influent fortement sur la sécurité alimentaire de ces régions. Depuis plusieurs années, de nombreux producteurs africains de manioc combattent la maladie de la « mosaïque du manioc » (CMD). Dernièrement, une variante de la maladie du manioc, dite la maladie de la striure brune du manioc (CBSD), a fait son apparition en Afrique de l’Est, notamment dans la région des Grands Lacs. D’après la FAO, la maladie est en train de se transformer en épidémie, fragilisant « une source cruciale de nourriture et de revenus ».   

En 2010, l’Institut national de recherche agronomique (INRA) annonçait un taux d’infection de 15,7 % des variétés locales et de 36,9 % des variétés améliorées au Rwanda. A l’heure actuelle, aucune des variétés distribuées aux agriculteurs africains semble tolérer les effets de la CBSD. A court terme, les mesures destinées à enrayer la progression de la maladie consistent en un renforcement de la surveillance des plants avec des inspections périodiques, la sensibilisation des communautés et la formation des agriculteurs. La distribution des plants infectés doit également être interdite. Enfin, en cas d’infection déclarée, certaines stratégies d’adaptation telles que la récolte précoce du manioc peuvent être envisagées, si les symptômes et les dégâts ne sont pas trop avancés. A long terme, les efforts se concentrent sur la distribution de variétés tolérant la CBSD.

Cécile Cassier
1- Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 novembre 2011 à 12:00

3033 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
27

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS