Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Pilier alimentaire en Afrique de l’Est, le manioc menacé par une épidémie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pilier alimentaire en Afrique de l’Est, le manioc menacé par une épidémie

Selon la FAO (1), le manioc peut assurer jusqu’à un tiers des apports caloriques totaux des habitants de pays comme le Burundi, l’Ouganda, le Rwanda ou la République Démocratique du Congo (RDC). Aussi, les menaces qui pèsent sur cette denrée influent fortement sur la sécurité alimentaire de ces régions. Depuis plusieurs années, de nombreux producteurs africains de manioc combattent la maladie de la « mosaïque du manioc » (CMD). Dernièrement, une variante de la maladie du manioc, dite la maladie de la striure brune du manioc (CBSD), a fait son apparition en Afrique de l’Est, notamment dans la région des Grands Lacs. D’après la FAO, la maladie est en train de se transformer en épidémie, fragilisant « une source cruciale de nourriture et de revenus ».   

En 2010, l’Institut national de recherche agronomique (INRA) annonçait un taux d’infection de 15,7 % des variétés locales et de 36,9 % des variétés améliorées au Rwanda. A l’heure actuelle, aucune des variétés distribuées aux agriculteurs africains semble tolérer les effets de la CBSD. A court terme, les mesures destinées à enrayer la progression de la maladie consistent en un renforcement de la surveillance des plants avec des inspections périodiques, la sensibilisation des communautés et la formation des agriculteurs. La distribution des plants infectés doit également être interdite. Enfin, en cas d’infection déclarée, certaines stratégies d’adaptation telles que la récolte précoce du manioc peuvent être envisagées, si les symptômes et les dégâts ne sont pas trop avancés. A long terme, les efforts se concentrent sur la distribution de variétés tolérant la CBSD.

Cécile Cassier
1- Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 novembre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS