Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Pesticides, c’est toujours les même qui trinquent !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pesticides, c’est toujours les même qui trinquent !

La présence de pesticides a été constatée dans les trois quarts des points de mesure des milieux aquatiques analysés pour 2002. Le constat est fait par l’Institut français de l’environnement (Ifen) à partir de 5143 points de mesures : 1462 sur les cours d’eau et 3 681 dans les nappes.

Les cours d’eau sont beaucoup plus touchés que les eaux souterraines, avec des concentrations de pesticides, plus ou moins importantes, dans 75 % des cas. Pour les eaux souterraines, 57 % des points qui ont fait l’objet d’analyses mettent en évidence une concentration de pesticides. Néanmoins, globalement, on ne constate pas de réelle évolution par rapport aux mesures effectuées en 2001.

Sur les 5 143 points de mesure, 3 441 correspondent à des captages d’eau pour l’alimentation en eau potable, dont 838 en eau de surface et 2 603 dans les nappes. Situé dans des zones théoriquement plus préservées, 74 % des contrôles ont mis en avant une qualité d’eau permettant une utilisation sans traitement spécifique des pesticides, de part une présence faible, voire inexistante.

Sur les 408 substances recherchées, 201 ont été mises en évidence dans les eaux de surface et 123 dans les eaux souterraines. Les herbicides et particulièrement les triazines issues de l’agriculture intensive et raisonnée sont les plus fréquentes dans les eaux.

Derrière ces chiffres, il faut remarquer que si la contamination stagne, il n’y a pas de réelle amélioration. Si des progrès ont été fait au niveau domestique et industriel, jusqu’à présent aucun dispositif n’est parvenu à limiter efficacement les pollutions générées par l’agriculture. Pourtant, la facture de l’eau en France est actuellement payée à 85% par les particuliers, 14% par les industriels et 1% par le monde agricole, principal pollueur des ressources en eau. Ce n’est pourtant faute de budget, 9,2 milliards d’euros d’aides ont été versés au milieu agricole entre 1997 et 2002. En février, la Cour des comptes estimait que ces aides allaient ‘… à l’encontre des principes fondamentaux du droit de l’environnement que sont le principe d’action préventive et le principe pollueur payeur’.

Toutefois, les choses ne semblent pas près d’évoluer puisque, selon une dépêche de l’AFP, ‘…la taxation des nitrates de l’agriculture intensive, des excédents d’azote polluant sols et rivières, a été définitivement enterrée par le gouvernement après arbitrage de l’Elysée.’

Décidément, les principes ‘pollueur / encaisseur’ et ‘victime / payeur’ ont encore de beaux jours en France.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS