Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Pas d’interdiction d’importation de produits issus du clonage animal en Europe
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Pas d’interdiction d’importation de produits issus du clonage animal en Europe

Datant de 1997, la législation européenne spécifie que la viande d’animaux clonés doit nécessairement être soumise à autorisation pour être mise sur le marché. En revanche, la viande issue de la descendance des animaux clonés est, elle, libre de toute réglementation.

Réunis en début de semaine pour discuter notamment de la problématique du clonage animal, le Parlement européen, la Commission européenne et le Conseil, représentant les Etats membres, ne sont pas parvenus à s’entendre.

Partisan d’interdire la commercialisation de viande d’animaux clonés ou de leurs descendants sur le marché européen, le Parlement européen avait finalement revu ses exigences à la baisse. Il a, en effet, concédé l’entrée de ces produits sur le marché mais à la condition sine qua non qu’ils soient signalés au consommateur grâce à un étiquetage dédié aux produits issus du clonage animal. Cela n’a, toutefois, pas suffi à convaincre le Conseil et la Commission européenne, lesquels concédèrent l’éventualité d’un étiquetage uniquement dans le cas de la viande de bœuf. Aussi, l’heure est-t-elle désormais au statu quo sur ce dossier, la législation européenne ne pouvant pas évoluer sans accord préalable.

Estimant le refus de ce compromis contradictoire au regard du contexte actuel qui prône une optimisation de la traçabilité des aliments, le Parlement a remis en question la partialité du Conseil. Selon les parlementaires, ce dernier a préféré ne pas contrarier les Etats-Unis, probablement peu favorables à l’option de traçabilité, au détriment de la protection du consommateur européen. En 2008, l’agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a effectivement autorisé la consommation humaine de viande et de lait provenant de clones de bovins, de porcs et de chèvres, et de leur descendance.

Selon le député européen Marc Tarabella, en charge de la protection du consommateur, entre 300 000 et 500 000 tonnes de viande bovine destinées à la consommation sont importées chaque année. Or, ces viandes proviennent majoritairement des Etats-Unis et d’Argentine, pays ayant autorisé le clonage à des fins commerciales mais n’ayant aucun système de traçabilité.

Si l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) ne reconnaît aucun risque de santé publique inhérent à la consommation de produits issus du clonage animal, d’autres questions s’avèrent moins tranchées, telle que la question du bien-être animal (mortrs prématurées, malformations). Mais ce débat soulève bien d’autres questions, notamment d’ordre éthique, mais également en terme de réduction de la diversité génétique et, par voie de conséquence, de résistance aux maladies.

A l’heure actuelle, selon le Parlement européen, 63 % des citoyens déclarent être opposés à la consommation de viande issue d’animaux clonés.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 avril 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
56

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS