Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Paris veut rassurer sur l’impact de son réseau Wi-Fi sur la santé
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Paris veut rassurer sur l’impact de son réseau Wi-Fi sur la santé

Il y a un peu plus d’un an, à l’été 2007, la ville de Paris a connecté plusieurs sites municipaux à Internet, en y offrant un accès libre et gratuit à tous. Aujourd’hui, environ 420 points sont recensés, répartis dans 260 sites municipaux (jardins, bibliothèques, mairies, etc.) équipés d’une ou plusieurs bornes d’accès Wi-Fi (1).

Si la municipalité entend garantir un accès Internet gratuit à certains endroits précis de la capitale, la mise en place de ce réseau fait l’objet d’interrogations au niveau de la santé des personnes qui y sont exposées en permanence. C’est ainsi que dans une petite dizaine de bibliothèques, l’expérience a été rapidement stoppée avec la mise en place d’un moratoire sur le Wi-Fi sous la pression des organisations syndicales et de salariés qui se plaignaient, entre autres, de maux de tête.

La mairie de Paris a évidemment répliqué en soulignant que ses bornes d’accès sans fil à internet ont des caractéristiques techniques identiques à celles que l’on trouve dans les gares, universités et autres aéroports, voire chez les particuliers. A ce titre, ces routeurs Wi-Fi sont conformes ‘…aux valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques’. Accessoirement, la capitale rappelle également que pour l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ‘Compte tenu des très faibles niveaux d’exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n’existe aucun élément scientifique probant confirmant d’éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé.’

Or, la réunion du Comité Hygiène et Sécurité des affaires culturelles (CHS) de Paris aura lieu le 18 septembre prochain, pour évoquer le devenir du moratoire adopté pour quelques bibliothèques. A cette occasion, la mairie devrait présenter 2 études la confortant dans le caractère inoffensif de ses installations Wi-Fi, tandis que les syndicats ne seront probablement pas présents suite au refus municipal d’auditionner, en tant qu’experts, les associations Agir pour l’Environnement et PRIARTéM, lesquelles militent contre les champs électromagnétiques.

Dans ce cadre, une possible tombée du moratoire et donc réactivation du Wi-Fi pourrait être adoptée. En effet, la ville de Paris a fait effectuer, par des laboratoires agréés, des mesures pour s’assurer qu’en tant qu’employeur elle respectait la réglementation relative aux champs électromagnétiques. Or les résultats des mesures effectuées dans 4 bibliothèques ont relevé des niveaux de 80 à 400 fois inférieurs au seuil réglementaire. Par ailleurs, médicalement, aucune pathologie n’aurait été diagnostiquée sur les agents qui ont signalé des maux liés au Wi-Fi.

Face à leur éviction, les associations soulignent que le protocole sur lequel reposent ces mesures réalisées dans les bibliothèques, défini pour les fréquences des portables GSM, n’a pas été adapté à celles du Wi-Fi, ce qui rend les résultats avancés aléatoires.

Photo ci-contre – A la rédaction de Univers-nature.com, les différents postes sont connectés via des liaisons filaires, ce qui n’empêche pas les locaux d’être sous le flux des ‘box’ du voisinage, comme le montre cette capture d’écran.

Aujourd’hui, si aucune étude ne conclut effectivement à une quelconque nocivité des réseaux sans fil, les associations spécialisées demandent l’application du principe de précaution. En effet, outre les téléphones portables qui font débat, rappelons que les combinés téléphoniques sans fil et les différentes ‘box’, réglées en mode Wi-Fi, sont autant de sources de rayonnements. Or, ces équipements se démultiplient, et même les personnes qui n’en disposent pas sont généralement concernées par l’intermédiaire de l’équipement de leurs voisins (une box d’accès à internet en mode Wi-Fi a un rayon d’action variant entre 10 et 25 m, voire plus). En outre, l’implantation d’accès Wi-Fi fait dorénavant office d’argument commercial, et on ne compte plus les hôtels ou même les trains qui le vantent. Autrement dit, l’immense majorité d’entre nous ‘baigne’ littéralement dans un faisceau de rayonnements plus ou moins denses, ceci sans aucun recul sur leur impact sanitaire…
Pascal Farcy

1- Voir l’emplacement des bornes Wi-Fi.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
16 septembre 2008 - 0 h 00 min

Faux et archi faux , les études demontrant le caractère dangereux existent (lire les livres :mon gsm ma santé ,ils nous mentent!et d’autres ) il n’y a que la france qui se voile la face car toutes les institutions , les élus ect.sont corrompuent par les lobbies.Si les mesures sont plus basses que les normes c’est qu’en france ces normes sont ridiculement trop hautes .Mais quand on est accro d’un système on trouve toujours des arguements pour prouver que c’est indispensable .Je ne me trompe pas si je dis que l’humanité a survecus 400000 ans sans cette technologie à la noix…


ptitiza87
16 septembre 2008 - 0 h 00 min

Effectivement nous somme en droit de nous poser la question de savoir si le wi fi est nocif ou pas. Il va s’en dire que oui dans le cas où nous sommes exposer à de fortes quantités d’ondes invisibles et indolores. Par ce constat,j’en viens à me demander si ce n’est pas à cause de ces ondes dans lesquelles tout être vivant est exposé ; que les chiens deviennent agressifs et attaquent sans raison ; que les gens ont des problèmes dépressifs ; que beaucoup de monde soit bi-polaire…
Faut il être si scientique que cela pour en avoir la réflexion?
Y avait il autant de personnes dépressives…..avant toutes nos « super » technologies?
C’est bien beau de tout mettre sur le dos du chômage, du stress.
C’est comme pour l’alimentation, on nous vend de la mal bouffe puis on nous vend les médicaments qui nous soigne.
On nous vend des technologies néfastes pour la santé et ensuite on nous vend des traitements anti dépresseur…..
Ce n’est pas une simplification de la pensée que je fais ; mais que nos têtes pensantes y réfléchissent.
Il y en a surement qui ont émis ces hypothèses mais ces personnes là qui dérangent sont bien vite déboutées. oui!oui!même enFrance.
Merci


eau-delà!
16 septembre 2008 - 0 h 00 min

Exact pour les maux de tête : bien que vivant en pleine nature, notre système internet à la maison, était le Wi-Fi, et ce jusqu’à il y a 6 semaines. Et bien la nuance est flagrante : depuis le passage au filaire, plus de maux de tête quotidiens. CQFD.


mm
18 septembre 2008 - 0 h 00 min

mon mari travaille dans une boite de e-marketing, il travaillait jusqu’alors juste au dessous de l’émetteur wi fi, il revenait à la maison avec des saignements de nez, ça l’incommodait presque tous les jours…….. Ils sont passés en filaire et plus rien !!!! Et nous en attendant on s’est fait du mourron pensant qu’il pouvait avoir de l’hyper tension, que nenni !!!! A bas la wi fi et c’est bien dommage de subir la connerie des hommes, à quand une enquête sérieuse sur le sujet beaucoup plus médiatique ???


hydrogene
21 septembre 2008 - 0 h 00 min

J’ai voulu installer une clef wifi sur mon ordi…mal de tête dans les minutes qui ont suivies…retour au magasin sans hésiter du produit. J’aimerais à l’avenir qu’on nous consulte avant de mettre en place des communications par onde, mais on peut rêver. Business is business..



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
17

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS