Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Nuage de cendres, des risques pour la santé
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  2. En savoir plus sur les ampoules à LED
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Nuage de cendres, des risques pour la santé

Le nuage de cendres, provenant de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll, contient de fines particules semblables à celles émises par d’autres sources de polluants (moteurs diesel par exemple). Or, l’analyse des cendres en cours relève qu’environ 25% des particules du nuage pourraient être inférieures à 10 microns, les plus dangereuses pour la santé.

Si, tant que le nuage de cendres demeure dans la haute atmosphère, il n’y a probablement pas de risque d’effets sur la santé, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il n’en sera pas de même lorsque les particules vont retomber au sol. En effet, actuellement, grâce à l’anticyclone positionné sur l’Europe de l’Ouest, les particules devraient rester en altitude. Mais, dans les jours à venir, il est probable qu’elles commencent progressivement à tomber au sol par gravité, un phénomène qui pourrait en outre s’accélérer sous l’effet d’une dépression. Or, comme le rappelle le Dr Maria Neira de l’OMS, ‘Les petites particules de moins de 10 microns de diamètre sont plus dangereuses car elles peuvent pénétrer profondément dans les poumons’, et être une source de problèmes respiratoires plus ou moins graves.

En première ligne des risques respiratoires à venir, les personnes présentant des troubles de la respiration sont bien évidemment concernées. Atteintes de maladies respiratoires chroniques comme l’asthme, l’emphysème ou la bronchite, elles peuvent être beaucoup plus sensibles à la présence de cendres, à des concentrations élevées, dans la basse atmosphère.

Dans un tel cas, l’OMS conseille de limiter les activités physiques, et de se réfugier à l’intérieur des locaux dans les cas les plus extrêmes, comme une irritation de la gorge et/ou des poumons, le nez qui coule, le picotement des yeux, etc.

Pascal Farcy
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 avril 2010 à 12:00

3034 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
taiga
17 avril 2010 - 0 h 00 min

J’ai des difficultés à suivre! Récemment l’OMS et nos pouvoirs publics n’ont pas hésité à gonfler exagérément le problème de la grippe H1N1 pour pousser la population à paniquer et à courir vers les vaccins salutaires ( !! ) et bizarrement maintenant, l’OMS déclare benoîtement que les poussières contenues dans les nuages volcaniques sont sans danger pour la santé ! Tant qu’elles restent dans la troposhère sans doute, mais quand elles auront l’idée de redescendre? Etrange, quand on sait qu’outre les micro-particules, ces nuages sont chargés de fluor et de SO2 (dioxyde de soufre) qui sauf erreur peut engendrer des pluies acides? Ces cendres sont dangereuses pour les réacteurs des moteurs d’avions mais pas pour nous qui les respirerons tôt ou tard….C’est vraiment difficile de comprendre l’OMS.


thumjj
17 avril 2010 - 0 h 00 min

Elle va certainement déclarer que les particules vont éviter de retomber sur son pays ?


zygo
17 avril 2010 - 0 h 00 min

et toutes les structures « sanitaires » ont toujours plus le fantasme du « microbe » que de la maladie due à un autre facteur (pollution chimique par exemple). La maladie infectieuse, c’est la peste, le choléra, la rage, la tuberculose… tout un imaginaire collectif qui est beaucoup plus ancré dans les consciences que les risques chimiques. L’ennemi, le microbe, le miasme, est vivant et paré de toutes les craintes imaginaires ou réelles. La molécule, la microparticule, tout ça c’est très abstrait.
De plus on peut ajouter qu’il n’y a pas de vaccin à vendre contre les microparticules (et les masques seraient sans doute inefficaces vu leur petitesse. On ne peut même pas espérer recycler ceux du H1N1…)


lupus
17 avril 2010 - 0 h 00 min

Ne craignez rien : en France les nuages ne passent pas la frontière.


jdautz
17 avril 2010 - 0 h 00 min

Ben voilà, on va pouvoir utiliser les masques en trop de Hachin&Nain.

Sinon concernant l’OMS, il n’y a pas grand chose à vendre comme vaccin ou médicament contre la poussière, donc les « experts » sont moins « intéressés » (donnez le sens que vous voulez à intéressé).


serilynpayne
17 avril 2010 - 0 h 00 min

y’a déjà une histoire de ce type de volcan Islandais en 1783… quelques morts (30000 au moins) … affaire à suivre


nadon
17 avril 2010 - 0 h 00 min

C’est génial, les avions de la base militaire proche ne nous cassent plus les oreilles ….


Soase
17 avril 2010 - 0 h 00 min

LOMS a perdu la face dernièrement avec son commerce, et n’est plus crédible. Les collégiens que je reçois en infirmerie se plaignent de mal respirer et d’opression, et des gens ont à nouveau des conjonctivites qui traïnent. Voila faut pas compter non plus sur les médecins pour signaler les anomalies. Ils voient rien si on leur dit pas de regarder.


lepast47
18 avril 2010 - 0 h 00 min

Ces poussières n’ont rien de nocif s’était empressée d’assurer le ministre de la santé. Ce que je me suis empressé de penser qu’à parler si vite, il devait effectivement y avoir un risque.
Heureusement qu’il ne s’agit que de cendres, s’il s’agissait de poussière radioactives, elles se seraient arrêtées aux frontières ou les auraient contournées!
C’est vrai qu’un masque en papier ne fait pas vivre un de ces lobbies du médicament! Mais il va pleuvoir lundi, les poussières ne feront donc pas de mal. Ouf!


thinkgreen
21 avril 2010 - 0 h 00 min

Les filtres à particules des moteurs Diesel ne filtrent pas les particules entre 10 nm et 5 microns, sans oublier les feux de cheminée qui produisent encore plus de particules
Alors il est normal qu’avec tout ça les allergies augmentent ! (sans oublier les additifs alimentaires, etc..)
Que de pollutions en tout genre !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
43

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS