Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Mesures radicales en Grande-Bretagne face à l’explosion du A/H1N1
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Mesures radicales en Grande-Bretagne face à l’explosion du A/H1N1

En Europe, la Grande-Bretagne est de très loin le pays le plus touché avec plus de 7 000 cas diagnostiqués et trois morts à ce jour. Cette situation peu enviable, vraisemblablement due à de nombreux échanges avec les autres pays anglo-saxons et plus particulièrement les USA, l’Etat le plus atteint avec 34 000 cas, s’aggrave chaque jour davantage (1). En effet, actuellement, le pays enregistre un doublement du nombre de cas constaté chaque semaine. A ce rythme, la ministre de la santé, Andy Burnham, a estimé hier que le nombre quotidien de nouvelles contaminations par le virus de la grippe A/H1N1 pourrait s’élever à 100 000 par jour à la fin août.

Dans ce cadre, un nouveau dispositif a été présenté, éliminant la consultation traditionnelle chez un médecin et le test en laboratoire. Dorénavant toute personne craignant d’être atteinte par la grippe A/H1N1 doit, si elle s’inquiète pour un enfant de moins de 5 ans, appeler un numéro spécifique (0845 4647). Un premier niveau de diagnostic est alors effectué avant de contacter le médecin. Toujours par téléphone, ce dernier peut alors confirmer la contamination et prescrire une ordonnance, en fournissant au patient une référence. Il appartient ensuite à ce dernier, d’aller au centre de collecte désigné pour récupérer le traitement.

Pour les personnes de plus de 5 ans, le premier niveau s’effectue en répondant directement à un questionnaire sur Internet qui, en cas de résultat positif, voit le patient s’adresser à son médecin pour une confirmation du diagnostic par téléphone. Celui-ci, fournit alors une référence d’ordonnance qu’il faut que le patient donne à un proche, en bonne santé, afin de récupérer le traitement antiviral (Tamiflu ou Relenza) dans un centre de collecte spécifique.

Par cette annonce, le gouvernement reconnaît implicitement qu’il a échoué dans sa tentative de maîtriser la progression du virus. Aujourd’hui, l’idée est d’éviter un engorgement du système de santé tout en confinant les malades chez eux, sur la base de la responsabilité individuelle de chacun. Cela dit, si la pandémie devait prendre une ampleur encore supérieure à ce qui est attendu, les autorités pourraient ne plus distribuer systématiquement le traitement du virus de la grippe A/H1N1 à tous les malades, ceci afin de réserver les stocks aux personnes les plus à risque (2).

Pascal Farcy
1- Les zones les plus touchées se situent à Londres, dans le comté des West Midlands et en Ecosse.

2- Les enfants de moins de 5 ans et les personnes de plus de 65 ans sont considérés à risque, à l’instar des personnes sujettes à une maladie pulmonaire, cardiaque, rénale, hépatique, neurologique chronique, ou encore victime d’une immunodéficience, d’asthme ou d’un diabète ‘sucré’. Enfin, les individus suivant un traitement de la toxicomanie et les femmes enceintes sont également concernées.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 juillet 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
4 juillet 2009 - 0 h 00 min

Bonjour
je m’adresse aux journalistes qui rapportent ces nouvelles ,ont-ils investigués eux même ou bien repètent ils ce que disent les agences journalistiques et les ministères??? Croyez-vous réellement ce tapage médiatique qui consiste à nous apeurer pour mieux nous vacciner ???que fait on aux élevages industriels d’où partent en général ces nouveaux virus ??Pourquoi le Tamiflu qui est une molécule inefficace??pourquoi des masques à 3 centimes inefficaces eux aussi alors que ceux à 30 centimes seraient valables??
ne pensez vous pas que l’information est verrouillée et que vous y participez???


fée
5 juillet 2009 - 0 h 00 min

Pour tous ceux et celles qui ont constaté qu´il se trame quelque chose de pas très catholique derrière ce virus et le vaccin qui doit nous etre inoculé d´office: le chlorure de magnésium. Voir sur google et faire l´expérience.


simon34
10 juillet 2009 - 0 h 00 min

« nombre quotidien de nouvelles contaminations par le virus de la grippe A/H1N1 pourrait s’élever à 100 000 par jour à la fin août. « 


Anibé
12 juillet 2009 - 0 h 00 min

Loin de moi toute idée cynique: trois morts, c’est au moins trois familles en deuil, sans compter les amis, les perturbations socioprofessionnelles, etc.
Je compatis sincèrement.
Mais quand on prétend utiliser des stats’ pour faire peur au peuple, il faudrait néanmoins avoir la lucidité de regarder les chiffres en face: 3 pour 7000… ça n’a strictement rien de comparable avec une épidémie de grippe « ORDINAIRE »… (je n’ai pas consulté les résultats sanitaires de la grippe de l’hiver derniers, mais il n’y a aucun doute là-dessus)
Alors, comme vous le dites, Fée: «il se trame quelque chose de pas très catholique derrière ce virus et le vaccin qui doit nous etre inoculé d´office»… ou qu’on PRÉTEND nous inocculer d’office…
Ce qui est certain, c’est qu’une usine de vaccins a été implantée à proximité de l’endroit d’où est « partie » l’épidémie, mais AVANT le démarrage de ladite épidémie ; que les gouvernements d’un certain nombre de pays ont IMMÉDIATEMENT sauté sur la commande de vaccins auprès des laboratoires (avant même qu’on soit sûr qu’il s’agissait bien d’une épidémie) et que (par miracle, certainement) des vaccins étaient DÉJÀ AU POINT contre ce TOUT NOUVEAU VIRUS « MUTANT »… Vraiment étrange… Que NOTRE propre gouvernement (français) a d’ores et déjà acheté 50 MILLIONS de doses (pour consommer tout de suite… euh, pardon, pour vacciner tout le monde cet été) et commandé 50 autres millions pour REvacciner tout le monde à l’automne…!!!
Et que cet investissement, il va bien falloir l’amortir, hein. Ben quoi, la sécu (qui est déjà en déficit à cause des licenciements et des cadeaux bonux aux grandes industries) va payer ce magnifique apport de finances aux laboratoires!
Et après, on pourra dire que le trou de la sécu a encore augmenté… ;o)
MAIS C’EST QUOI, CE DÉLIRE???
Au fait, si on refuse de se laisser vacciner, on va aller en taule??? ;oP

PS : oui, vive le chlorure de magnésium !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
20

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS