Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » L’huile de foie de requin de plus en plus absente des cosmétiques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’huile de foie de requin de plus en plus absente des cosmétiques

L’huile de foie de requin, plus particulièrement le squalène extrait des espèces qui vivent dans les profondeurs des océans (1), est utilisée de longue date par l’homme pour ses propriétés cicatrisantes et hydratantes. De telles propriétés ont évidemment suscité l’intérêt des marques de cosmétiques, lesquelles se sont rapidement ‘approprié’ cette substance animale en l’intégrant à une large gamme de produits allant des crèmes antirides les plus sophistiquées au simple rouge à lèvres.

Néanmoins, face à la raréfaction de la matière première, à savoir essentiellement les requins qui vivent en eau froide entre 300 et 1 500 m de profondeur, de plus en plus de marques ont opté pour des produits de substitution d’origine végétale. Si cette évolution a été saluée par diverses associations écologiques, elle ne doit probablement pas grand-chose à la volonté des industriels de la cosmétique à vouloir sauvegarder une population de requins de plus en plus fragile. L’explication vient plus vraisemblablement du fait que de par une ressource en chute, les prix ont fortement grimpé et qu’à ce titre les substances alternatives deviennent concurrentielles.

Parmi les marques de cosmétiques qui ont, ou plus généralement sont en train de tourner le dos au squalène (Beiersdorf, LVMH, Henkel, Boots, Clarins, Sisley, La Mer, l’Oréal) au profit d’alternatives végétales (2), il y avait encore un absent de taille : Unilever.

Or ce groupe, détenteur des marques Timotei, Pond’s, Dove, etc. vient d’annoncer son intention de supprimer le squalène de ses cosmétiques en optant, lui aussi, pour un substitut d’origine végétale. Les nouvelles formulations devraient apparaître sur le marché à compter du mois d’avril 2008.

Il reste maintenant à ces marques à améliorer l’étiquetage de leurs produits, pour que les consommateurs puissent faire le choix de cosmétiques sans craindre de participer à l’extermination de certaines espèces de requins.

Au-delà des cosmétiques, notons que l’on trouve également du squalène d’origine animal dans certaines préparations de médecines alternatives, cette substance étant alors présentée comme ayant en plus des vertus dans la lutte contre les cancers, le cholestérol, les intoxications aux métaux lourds, etc.

Alex Belvoit
1- Ces espèces présentent l’avantage de secréter de grande quantité d’huile de foie (jusqu’à 5 kg par 30 kg de chair). Alors qu’elles ne présentaient quasiment aucun intérêt pour l’homme, ces espèces qui étaient précédemment capturées involontairement par les pêcheurs, sont dorénavant chassées expressément pour leur squalène. Cette situation alliée à une croissance lente et à un faible taux de reproduction ont conduit plusieurs requins à être inscrits sur la Liste Rouge des espèces menacées de l’Union Mondiale pour la Nature (UICN).

2- L’huile d’olive contient entre 0,1 et 0,7 % de squalène, à l’instar de certaines autres huiles issues de céréales.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
107

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS