Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Les victimes passées du nucléaire attendent toujours réparation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les victimes passées du nucléaire attendent toujours réparation

Alors que la catastrophe nucléaire de Fukushima laisse la communauté internationale en quête de réponses quant à la gestion sur le long terme des risques nucléaires, l’indemnisation des vétérans des essais nucléaires français s’enlise. Pour ces victimes des manœuvres nucléaires, réalisées au Sahara et en Polynésie française de 1960 à 1996, les premiers résultats des démarche d’indemnisation viennent d’être communiqués. Sur les 12 premières décisions rendues par le ministre de la Défense, après examen par la Commission d’indemnisation (CIVEN), on recense 11 refus et 1 seule acceptation « a minima ». Pourtant, les dossiers déposés remplissaient les conditions extrêmement restrictives de la loi Morin et de son décret d’application. Par ailleurs, aucun Polynésien, ni Algérien n’est concerné par ces premières décisions.

Parmi les 11 refus, figure le cas d’une veuve dont le mari avait été reconnu décédé des suites d’une irradiation par le ministère de la Défense. Mais la CIVEN et le ministre de la Défense ont finalement rejeté cette demande au regard que la maladie mortelle, responsable de la mort de ce vétéran, n’est pas listée nominativement dans la loi. De même, un ex-appelé du contingent, également reconnu comme malade suite aux irradiations, a essuyé un refus au prétexte que son taux d’irradiation est jugé « négligeable » par la CIVEN.

L’Association des vétérans des essais nucléaires (Aven) a décidé de déposer un recours devant le tribunal administratif à l’encontre de ces décisions de refus. Selon elle, si de telles règles avaient été appliquées dans le dossier relatif à l’amiante, personne n’aurait bénéficié d’indemnisation. Parallèlement, en Polynésie, la Caisse de prévoyance sociale a déposé plainte contre l’Etat. En effet, celle-ci ne peut plus assumer financièrement la recrudescence des cancers à laquelle elle est confrontée. Il semble que, aujourd’hui comme hier, la transparence en matière de gestion du nucléaire soit une notion toute relative.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dautreville
21 juillet 2011 - 0 h 00 min

Pour faire des guignoleries aux invalides ou sous l’arc de triophe cela va bien mais pour payer le conneries ce n’est plus si facile !!!






à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS