Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Les fines particules réduisent notre espérance de vie de 2 ans
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les fines particules réduisent notre espérance de vie de 2 ans

Les fines particules polluantes, en suspension dans l’atmosphère, réduisent jusqu’à deux ans l’espérance de vie des européens situés dans les régions les plus urbaines et industrialisées du continent (Benelux, Italie du Nord, Ukraine, Russie…). Principalement émisent par les moteurs diesel, les fines particules proviennent également des aciéries, cimenteries et autres centrales thermiques. L’étude autrichienne, de l’International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA), révèle, qu’avec une taille inférieure à 2,5 millièmes de millimètre, elle peuvent rester en suspension dans l’atmosphère entre 40 et 50 heures et parcourir plus de 3 000 km poussées par les vents.

Pour l’IIASA, les fines particules sont aussi meurtrières que les accidents de la route, et sont la cause de maladies respiratoires, pulmonaires et cardio-vasculaires.

La solution à ce problème est connue depuis de nombreuses années. Pour le secteur des transports, elle consiste en l’adoption d’un filtre à particules sur les moteurs diesel. Pour l’instant, principalement réservé aux véhicules haut de gamme, leur généralisation devrait se faire progressivement sous l’impulsion de la législation européenne. Actuellement, seul le constructeur Peugeot a l’ensemble de sa gamme équipée des filtres à particules.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS