Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Les Etats-Unis font la guerre au bisphénol A ; la France déserte
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les Etats-Unis font la guerre au bisphénol A ; la France déserte

Le 9 juin, une délégation du Réseau Environnement Santé (RES), auteur d’une campagne visant à interdire le recours au bisphénol A (BPA), rencontrait un conseiller de Roselyne Bachelot, ministre de la santé. Cette rencontre faisait suite au récent discours de la ministre, tenu le 31 mars dernier, faisant état de l’absence de preuves scientifiques attestant de risques avérés relatifs à l’utilisation du BPA, bien que ce composé chimique soit reconnu comme un perturbateur endocrinien imitant l’hormone sexuelle féminine qu’est l’œstrogène, avec des effets potentiels sur la fertilité et le système hormonal.

Lors de cette rencontre, le RES a renouvelé ses revendications, lesquelles consistent en la révision de la norme européenne pour le Bisphénol A fixée à partir de deux études négatives issues de l’industrie chimique, l’intégration du BPA à la liste des substances prioritaires dans le cadre du règlement REACH ainsi qu’une évaluation du niveau et des sources de contamination au BPA de la population par les agences de sécurité sanitaire concernées. En outre, le RES a demandé que l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) soit saisie pour examiner la déontologie et l’impartialité de l’expertise menée par l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) sur le BPA, sur laquelle repose l’avis gouvernemental.

En totale opposition avec la position défendue par le gouvernement français, les Etats-Unis se montrent bien moins cléments vis-à-vis du bisphénol A. En effet, alors qu’à la mi-mars les parlementaires américains présentaient un projet de loi visant à prohiber la commercialisation de récipients alimentaires contenant du BPA, le Sénat de l’Etat de Californie vient de voter l’interdiction du Bisphénol A dans les plastiques alimentaires. Une loi similaire a, semble-t-il, été publiée par l’Etat du Connecticut dont la mise en œuvre est prévue pour le 1er octobre 2011. Enfin, la nouvelle directrice de la Food and Drug Administration (FDA) a annoncé que l’agence allait réexaminer sa position, les médias américains ayant rendu public des échanges mails, entre l’ancienne directrice de la FDA et l’industrie chimique, révélateurs du lobbying mis en place par cette dernière. Pour le RES, il est plus que temps que la France emprunte le même chemin.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 10 juin 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
pavupapri
11 juin 2009 - 0 h 00 min

ne retrouve t on pas ce même composé chimique dans les CD, les cloisons plastique des serres et des bâtiments publics ? si c’est le cas , je sens qu’on va bien rigoler ! existe t il une étude sur ces matériaux ?


parkerbol
11 juin 2009 - 0 h 00 min

L’AFSSA a été discréditée des dizaines de fois et encore dimanche dernier dans Capital sur M6 sur le roundup, de même que dans les livres de Nicollino et Veillerette sur les pesticides, et j’en passe. Il serait temps de mettre un grand coup de balais à ces « experts du lobbying » qui ne font que valider les documents qui leur sont fournis par les industriels.
Il me semblait en tout cas que si un doute existait le principe de précaution valait … mais peut être que les conseillers de Mme Bachelot ne connaissent pas ce volet de la constitution.


Syrius
11 juin 2009 - 0 h 00 min

@pavupapri
La différence avec les matériaux que vous évoquez (CD, cloisons, serres) c’est que ces objets ne sont pas directement en contact avec notre nourriture.
La dangerosité du bisphénol A tien à son contact immédiat et prolongé avec nos aliments (biberons, boîtes de conserve, canettes, etc.)


pavupapri
14 juin 2009 - 0 h 00 min

merci à syrius mais il est à craindre des émanations gazeuses dangereuses des polycarbonates d’ailleurs ces matériaux pour la construction n’ont qu’une durée de vie de 25 ans; quid de leur recyclage ou devenir . je suis preneur de toute information à ce sujet .






à lire aussi
     
Flux RSS