Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Les encres des emballages alimentaires contaminent les aliments
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les encres des emballages alimentaires contaminent les aliments

L’UFC – Que Choisir a récemment testé 20 produits alimentaires vendus en France (1), afin de détecter l’éventuelle présence dans les aliments des produits chimiques contenus dans les encres et emballages alimentaires. L’enquête a finalement confirmé la présence de dérivés pétroliers, issus des emballages alimentaires, dans les aliments. De fait, 14 produits sur les 20 analysés abritent des huiles minérales provenant des encres des emballages en carton, à des niveaux jugés « préoccupants ». En outre, deux produits présentent des doses en huiles minérales saturées largement supérieures à la dose limite internationale. Ainsi, le couscous graine « Tipiak » et la chapelure « Leader Price » renferment respectivement 50 fois et 10 fois la dose maximale conseillée.

Selon Que Choisir, le danger auquel s’exposent les consommateurs est bien réel. Bien qu’aucune étude n’ait été menée sur l’homme, les huiles minérales saturées retrouvées dans 75 % des produits testés sont susceptibles de générer, chez l’animal, des dommages au foie, au cœur et aux ganglions lymphatiques. Or, malgré ces données, il n’existe actuellement aucune valeur limite contraignante pour ces composés. Et, bien que l’EFSA (2) ait été saisie sur ce dossier, aucune velléité de remédier à cette carence réglementaire ne transparaît. Rappelant que des alternatives aux encres toxiques existent, l’association de consommateurs appelle les pouvoirs publics français à adopter une réglementation sur les huiles minérales et leur interaction avec les aliments. Dans l’attente, elle invite les professionnels du secteur à faire prévaloir le principe de précaution, en recourant à des encres végétales ou à faible migration.  

Cécile Cassier
1- Les produits en question incluent des pâtes alimentaires, du riz, du couscous, de la chapelure et du sucre en poudre.

2- Agence européenne pour la sécurité des aliments.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 septembre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
michele77500
29 septembre 2011 - 0 h 00 min

Encore une fois, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes ! Dans le cas présent, le consommateur peut agir en choisissant les produits dont les emballages sont « sûrs » (oui, il y aura peut-être d’autres révélations sur les emballages en plastique…). Alors, il faut faire pression sur les industriels en boycottant les produits en cause.


VGBIO
29 septembre 2011 - 0 h 00 min

une fois de plus, cela prouve que la seule solution est de consommer des produits bio!…et sans emballage si possible, c’est encore mieux! les boutiques bio offrent toutes maintenant des produits courants en vrac. Meilleur pour la plante et la santŽ!






à lire aussi
     
Flux RSS