Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Le foie gras pourrait causer une maladie très grave : l’amylose
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le foie gras pourrait causer une maladie très grave : l’amylose

Des tests effectués sur des souris ont mis en avant que la consommation de foie gras pourrait transmettre l’amylose (1), un peu à la manière de la maladie de Creutzfeldt-Jakob sur des personnes ayant consommé de la viande provenant d’un animal atteint d’encéphalopathie spongiforme bovine.

Sous la direction d’Alan Solomon, de l’université du Tennessee, les chercheurs se sont servi de souris génétiquement modifiées pour rendre possible le développement de la maladie. Publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, leur étude met en avant des souris, ayant absorbé des amyloïdes (2) extraits de foies gras, qui ont développé des dépôts pathologiques de manière nombreuse et systématique. Si la transmission à l’homme n’est pas démontrée par les chercheurs, ceux-ci soulignent toutefois que sur la base de leur étude ‘ cette forme et peut-être d’autres formes d’amylose peuvent être transmissibles, sur le modèle de la nature infectieuse des maladies liées au prion’. De plus ‘… Outre le foie gras, la viande de mouton ou de bêtes apparemment saines peut constituer d’autres sources alimentaires de cette substance.’

Alex Belvoit
1- Maladie rare due à l’infiltration par une substance protéique de divers organes et tissus. En envahissant progressivement les organes, la substance bloque à terme leur fonctionnement. Dans les formes héréditaires, les systèmes atteints en premier sont généralement le système nerveux et/ou l’appareil digestif. Pour plus d’information : Selon l’association française contre l’amylose.

2- Substance s’infiltrant dans les tissus lors d’une amylose.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
fée
25 juin 2007 - 0 h 00 min

Cette information a un coté très positif: en effet si elle est bien diffusée elle pourrait contribuer à faire cesser la consommation de foie gras. Or ce foie tant prisé est un foie « malade » obtenu avec une grande dose de cruauté envers l´animal concerné – oie, canard -
Certains pays en ont interdit l´importation!!!
Si ce n´est par souci d´éthique vis-a-vis de l´animal, au moins la peur de « souffrir » mettra t-elle une fin à cette coutume barbare.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
201

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS