Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Le cœur fragilisé par la pollution urbaine
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le cœur fragilisé par la pollution urbaine

Si de nombreuses études ont déjà démontré les risques d’accidents cardiovasculaires liés à la pollution urbaine chez des personnes souffrant d’une pathologie sous-jacente, l’impact réel d’une telle pollution sur des personnes bien portantes restait plus incertain. Mais une récente étude du CNRS et de l’université d’Avignon, vient de démontrer, preuves cellulaires à l’appui, l’effet direct de la pollution urbaine sur la fonction cardiaque chez le rat sain.

Pour les besoins de l’étude, des rats sains ont été exposés pendant quatre semaines à de l’air pur pour les uns, et à de l’air enrichi en monoxyde de carbone (CO) reproduisant des conditions de pollution urbaine pour les autres. Les résultats ont révélé des changements de la morphologie et de la fonction cardiaque chez les sujets exposés à la pollution chronique au CO. En effet, bien que des mécanismes compensateurs destinés à maintenir une activité cardiaque normale se mettent en place chez ces animaux, ils placent les cellules cardiaques dans un stress chronique, rendant les sujets plus vulnérables aux pathologies cardiaques.

Il ressort donc que l’exposition chronique au CO conduit à des altérations cellulaires observées classiquement dans l’insuffisance cardiaque.

Si « ces résultats sont potentiellement extrapolables à l’Homme », les chercheurs admettent toutefois que les effets néfastes de la pollution au CO sont difficiles à détecter par des investigations cliniques de routine comme l’échocardiographie, les dits effets s’observant surtout dans des conditions de stress et au niveau cellulaire. Pour l’heure, l’objectif des recherches en cours est de déterminer dans quelles conditions, et après quelle durée d’exposition, les effets observés au niveau cellulaire sont susceptibles d’entraîner des effets pathologiques in vivo plus sévères chez l’animal, puis chez l’homme.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
nicolekretchmann
18 mars 2010 - 0 h 00 min

la thalidomide s’est révélée très bonne pour les rates. Elle a fait naître des enfants effroyablement meurtris.
Je suis désolée que vous puissiez encore soutenir des expériences sur les animaux.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS