Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » Lampes à LED : alerte sur un risque potentiel pour la vue
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Lampes à LED : alerte sur un risque potentiel pour la vue

Si ce n’est un déficit de luminosité encore à améliorer, les lampes à LED cumulent les avantages, notamment face aux ampoules à basse consommation actuelles, très perfectibles dans leur confort d’utilisation, fiabilité et composition (mercure, etc.). Néanmoins, cette semaine l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) a présenté un rapport à charge sur certaines lampes à LED considérées comme dangereuses pour la vue en étant une cause d’usure prématurée de la rétine.

Certaines lampes à LED se caractérisent en effet par une grande proportion de bleu dans la lumière blanche qu’elles émettent et par leur intensité lumineuse très directive. Or, selon l’ANSES, cette composante bleue est une source de ‘stress toxique’ pour la rétine externe, avec des risques de dommages photochimiques dont l’effet apparaîtrait de façon retardée, notamment chez les enfants.

En outre, l’agence souligne le risque d’éblouissement de certaines lampes, très directives, visuellement gênantes quelle que soit leur position dans le champ visuel. Le niveau de rayonnement direct peut ainsi largement dépasser le niveau d’inconfort visuel, bien plus qu’avec les éclairages dits classiques. Notons toutefois que la plupart des professionnels n’occultent pas ce ‘problème’, et mentionnent sur l’étiquetage la nécessité de ne pas regarder directement le flux lumineux de ces LED. Cela dit pour éviter tout risque d’éblouissement, on trouve maintenant des LED à verre dépoli, entre autre.

Face à ce constat, l’ANSES reconnaît qu’il est néanmoins difficile de définir les produits inquiétants, les normes de sécurité existantes ne permettant pas d’évaluer efficacement les risques liés aux LED. De même, les modèles scientifiques actuels sont inopérants quant à l’évaluation de la dégénérescence de la rétine, potentiellement causée par la proportion de bleu dans certaines LED.

En conséquence, l’alerte lancée par l’agence résonne plus comme une légitime application du principe de précaution et une incitation des fabricants et autres intégrateurs d’éclairage à LED pour :

- concevoir des systèmes ne permettant pas une vision directe du faisceau émis par les LED (verre dépoli, etc.);

- prendre en compte l’usure des couches de phosphore des LED blanches, qui pourrait conduire à terme à une grande proportion de bleu;

- évaluer et réglementer l’utilisation des LED.

Pascal Farcy
1- Les lampes à DEL (diode électroluminescente), plus connue sous l’anglicisme LED (Light-Emitting Diode), reposent sur un composant électronique capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique. Utilisées depuis environ quarante ans pour des applications de signalisation, les LED se sont vues très récemment ouvrir le marché de l’éclairage grand public par la spectaculaire augmentation de leur puissance. Par rapport à une ampoule basse consommation, les LED consomment 5 fois moins d’énergie et durent 4 fois plus longtemps, le tout avec une fiabilité réelle. Son allumage est instantané et puissance lumineuse maximale immédiatement disponible. En outre, elle ne comporte pas de mercure, ce qui la rend plus facilement recyclable et moins nocive pour la santé et l’environnement. Enfin, elle ne dégage aucune émission de rayonnements UV ou d’ondes électromagnétiques, à l’inverse des lampes basse consommation.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 octobre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
bartok79
30 octobre 2010 - 0 h 00 min

Dés que j’ai lu l’article dans le Monde le 25 ou 26 octobre, j’ai contacté ampouleleds.fr, voici leur réponse.

Les ampoules led sont-elles dangereuses ? Notre avis…

ampoule led gu10
Réponse aux articles annonçant la dangerosité des leds.

Bien que notre société fut la première sur le marché de l’éclairage à base de led et bien que mentionnant sur toutes nos offres un risque de cécité « temporaire » si l’on regarde une led dans l’alignement de son faisceau,
nous nous devions de réagir à liens web cet article que certains considèrent comme alarmiste et dont l’interprétation est de nature à induire le public en erreur.

Dangerosité des ampoules à led, qu’en est-il réellement ?

1.) « Ces nouveaux éclairages peuvent conduire à des intensités de lumière jusqu’à 1 000 fois plus élevées que les éclairages classiques, générant ainsi un risque d’éblouissement », extrait de l’article mentionné plus haut.

La luminance serait potentiellement 1000 fois plus élevées que les éclairages classique et pourrait ainsi induire un risque d’éblouissement. Certes, à ce niveau cela ne fait aucun doute que l’éblouissement serait non pas un risque mais une certitude absolue néanmoins soyons sérieux, une ampoule led n’est pas 1000 fois plus puissante qu’une ampoule traditionnelle sinon il me semble que les ampoules à led n’auraient pas si mauvaise presse concernant les rendus lumineux obtenus ! Comment se fait-il qu’une majorité de gens pensent encore que la technologie est en dessous des puissances obtenues par les ampoules traditionnelles. Il existe encore un large fossé entre les possibilités offertes par les led et les applications développées telles les ampoules à led.
Toutes les ampoules sont aveuglantes sur le principe, le bon sens est de mise, libre à chacun de ne pas s’exposer inutilement à une source de lumière intense qu’elle soit de type traditionnelle ou led.

2.) La lumière blanche produite par les ampoules à led est bleue (et serait donc nocive) et l’on commence même à lire que c’est également mauvais d’avoir des éclairages automobiles à base de led car produisant un éclairage blanc et froid. Mais alors, pourquoi aurait-on obligé tout le monde à abandonner l’éclairage jaune de nos phares au profit d’un éclairage blanc froid et relativement bleu. Cet article n’est-il pas en soit un paradoxe ?
Que l’on se réveille, la technologie led concernant les ampoules à led a beaucoup progressé et ces éclairages bleus et froids restent une exception dans le domaine des ampoules à led de nos jours. Nous n’avons pas attendu un rapport de la santé publique pour écarter ce type d’éclairage très froid à fort potentiel de lumière bleue de nos ventes, l’avis du public est tombé il y à déjà près de 4 ans, soit comme toujours avec un temps d’avance sur les études. Les éclairages proposés de nos jours sont bien plus respectueux que ce qui se faisait à la naissance de l’éclairage led en 2006, il serait utile de tester un panel de produits très important pour obtenir un résultat concret.
Le test d’une led et le test d’une ampoule à led sont 2 choses totalement différente.

3.) Notre société déclarée comme producteur auprès de Recylum, à déjà commercialisé plus de 200.000 ampoules à led et compte plus de 25.000 clients parmi lesquels des laboratoires, des professionnels de santé et naturellement un grand nombre de particuliers or personne ne s’est jamais plaint de mal être ou de soucis de santé liés directement à l’utilisation d’une ampoule à led. Pourquoi alors devrait-on restreindre l’utilisation des ampoules à led ?

Manger gras, salé ou sucré est très fortement déconseillé pour la santé et les risques sont bien plus importants que ceux décrits dans cette étude, cela n’empêche pas les industriels de ne nous proposer que ce genre d’aliments !

Fumer tue, je ne vous l’apprendrai pas et c’est un mal qui gagne de plus en plus de gens, pourtant cette même santé publique ne fait rien pour interdire le tabac ou réduire sa nocivité.
Ne confondons pas « risque modéré basé sur une étude de led » face au risque mortel et réel de l’absorption du tabac pourtant en vente libre, il suffit simplement de préciser que fumer tue, après tout quoi de plus naturel puisque c’est la destinée de chacun d’entre nous.

4.) Pour finir, les ampoules incandescentes sont retirées du marché, les ampoules halogènes devraient suivre le même chemin prochainement pour celle ayant un indice de classe énergétique faible, les ampoules fluo compactes sont déjà reconnues nocives malgré la très grande promotion faites pour ce type de produit à forte marge, aussi venir nous mettre en garde contre la nocivité des ampoules à led revient à nous demander de nous éclairer à la bougie car je viens de vous donner les 4 sources lumineuses les plus usitées dans nos éclairages domestiques.

Quitte à vous donner des conseils, en voici d’aussi pertinents et judicieux…
- Ne mangez plus, en effet tous les produits alimentaires ou presque contiennent des to


fred
31 octobre 2010 - 0 h 00 min

A l’ANSES, ils les ont regardés un peu trop longtemps, je crois, les lampes à led. C’est vraiment du grand délire. Ce rapport ne leur apporte pas crédit. Il devrait directement être tamponné par les fabricants concurents d’ampoules basses conso, cela aurait au moins le mérite d’être franc. C’est gros comme une maison que le but recherché est de les discréditer. Encore une affaire de gros sous ou de conflit d’intérêts derrière. Pff… y’en à marre. Virez-moi ces agences qui sont vérolés.


dodeline29
31 octobre 2010 - 0 h 00 min

Tout à fait d’accord avec Fred ça pue la dicréditation des lampes led par les gros puants de la distribution des lampes basses consommation. Pour l’instant j’ai remplacé ces dernières par de bonnes vieilles ampoules à incandescence et vous savez quoi …. ? malgré l’augmentation des tarifs EDF nous avons eu un trop perçu !!! et mes petits yeux sensibles ne sont plus agressés. Quand à leur prétendue longévité (des lampes basses consommation j’entends) je dois avoir un problème quelque part car chez moi elles pètent plus rapidement que les autres et je n’avaient pas acheté les moins chers. Comprenne qui pourra, nous on commence à acheter des leds, c’est plus prudent.


lemataf05
31 octobre 2010 - 0 h 00 min

Depuis la nuit des temps on nous apprend tout enfant à ne jamais regarder le soleil en face sans protection. (Ca brûle la rétine).
Va-t-on supprimer notre astre lumineux parce qu’il est dangereux ???????
Jusqu’où va la con……… humaine????


loiclang
2 novembre 2010 - 0 h 00 min

Le problème est d’avoir décrété la fin d’une partie des lampes à incandescence avant d’avoir des solutions de remplacement fiables, pas trop coûteuses, sans risque pour la santé ou l’environnement !
Il est clair que cette décision a relevé d’un choix purement économique et d’une logique industrielle, et qu’elle risque de s’avérer désastreuse sur le plan écologique.


patou
4 novembre 2010 - 0 h 00 min

j’ai utilisé ces LED et il est vrai qu’elle sont particulierement violentes pour l’oeil contrairement aux autres lampes.certaine lampe a éconnomie quand elles vibrent ou « clignotent » font aussi mal aux yeux….


GRATTE21
12 juillet 2015 - 6 h 41 min

Bonjour,
Les articles concernant l’éclairage à LED sont fort intéressants,celui-ci et d’autres encore.
Une chose me surprend toutefois:les chercheurs tentent de trouver des solutions pour économiser l’énergie,mais je tiens à souligner une chose,c’est que lorsque j’ai posé la question à plusieurs reprises aux conseillers EDF,à savoir de connaître si l’utilisation à grande échelle des ampoules basse consommation a permis de délester la production de nos centrales électriques.Aucun de ces conseillers n’a su me répondre,et depuis la mise en service des ampoules basse consommation,a-t-on entendu parler des économies réellement réalisées?
Il y a un fait surprenant,c’est lorsque les satellites prennent en photo les portions de notre planète plongées dans la nuit,on voit par exemple une grande partie des Etats-Unis,de l’Europe,et etc,émettre de grandes taches lumineuses,qui témoignent d’une consommation excessive et inutile d’énergie.Il y a là un gâchis évident des ressources terrestres,et sur le plan énergétique,je crois que le gros effort à faire serait déjà de ne pas gâcher ces ressources.
Mais le pire,forts de ce constat,nos autorités locales ou Européennes vont nous imposer des technologies à nous,les citoyennes et citoyens,qui ne nous amusons pas à gâcher l’énergie,mais il y a simplement au niveau de ces nouvelles technologies un énorme enjeu financier qui ne profitera qu’à quelques uns.Souvenez-vous que c’est pendant le mandat présidentiel de N. Sarkosy,que les ampoules basse consommation ont été « démocratisées »,bien sûr l’un de ses proches amis possédait entre autre une usine de fabrication d’ampoules!Et à raison d’un prix d’ampoule variant entre 8 et 14 Euros pour le consommateur,c’est une manne en or pour tous ces fabricants.On nous impose des types d’éclairage économiques,mais dans l’ensemble de la consommation réelle d’électricité consacrée à l’éclairage de nos maisons ou appartements,cette consommation est minime par rapport à tout le gâchis qui est fait à côté de tout cela.Pourquoi les rocades qui entourent les villes restent-elles éclairées en permanence toute la nuit,même chose pour les commerçants laissant leurs vitrines allumées une bonne partie de la nuit,et j’en passe et des meilleures.Les photos prises depuis les satellites sont très parlantes,ce ne sont pas les citoyens qui consomment le plus d’énergie dans leurs lieux d’habitation.
C’est très bien de mettre au point des systèmes d’éclairage peu énergivores,encore faudrait-il qu’à côté de cela,un très gros effort soit fait pour diminuer fortement le gâchis,chose dont on entend très peu parler de la part de nos responsables politiques…..?
Y-a-t’il une réelle volonté de ce côté-là,j’en doute fortement,et si ces ampoules à LED seront un jour réellement « démocratisées »,je ne suis pas du tout certain que cela fera baisser sensiblement la production de nos centrales.
Maintenant sur le plan technique et sanitaire,il faudra que ces ampoules à LED « tiennent la route ».De façon personnelle,je trouve que nos bonnes vieilles ampoules à incandescence donnaient un bien meilleur éclairage(déjà par rapport à celles basse consommation),alors j’espère que les ampoules à LED sauront relever le défi,à la chose près qu’elles obligeront à utiliser des nouveaux matériaux dont la quantité est peut-être limitée sur notre planète.
Affaire à suivre,mais je doute que cela fasse baisser sensiblement la production mondiale d’électricité,et il faut voir l’impact que ces nouveaux types d’éclairage auront sur la santé de nos yeux,et à quel tarif seront vendues ces ampoules,je parle d’ampoules de bonne qualité.
Cordialement.
GRATTE21



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3695

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS