Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La viande halal au cœur des campagnes électorales
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La viande halal au cœur des campagnes électorales

A l’approche de la prochaine élection présidentielle, tous les arguments sont bons pour récolter des voix. Dernièrement, Marine Le Pen, candidate FN pour l’élection présidentielle 2012, a fait de la souffrance animale, à travers la dénonciation du mode de production de la viande halal, son nouveau cheval de bataille. Le 23 février, la candidate a ainsi annoncé que son avocat, Me Wallerand de Saint-Just, a déposé une plainte contre x auprès du procureur de la République de Nanterre, « pour l’infraction de tromperie sur les qualités substantielles des marchandises vendues et pour l’infraction d’actes de cruauté envers les animaux domestiques ».

De fait, bien que la législation actuelle impose aux pays européens l’étourdissement préalable des animaux de boucherie avant leur mise à mort, cette obligation peut être contournée pour des raisons religieuses. Or, l’abattage sans étourdissement étant plus rentable, de plus en plus d’abattoirs, notamment français et belges, égorgent des animaux encore conscients. Selon le COPERCI (1), 20 % des ovins, 20 % des bovins et 20 % des volailles ont été abattus selon le rite halal en 2008. Or, les communautés juives et musulmanes françaises ne représentaient qu’environ 11 % des habitants en 2008. L’exportation ne pouvant, à elle seule, le justifier, l’excédent de ce type de production rejoint donc le circuit classique, sans mention particulière. Surfant sur cette tendance, certaines grandes chaînes de restauration ont proposé des menus halal. C’est notamment le cas de l’enseigne Quick, dont l’Etat détient 94 % du capital.

Selon l’association de protection animale L214, en réaction aux propos de la candidate FN, le Président de la République, Nicolas Sarkozy aurait déclaré : « Sur les 200 000 tonnes de viande qui sont consommées en Ile-de-France, il y en a 2,5 % qui sont de la viande casher et de la viande halal. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de faire une polémique pour cela ? ». L214 a souhaité revenir sur ce pourcentage, qui donne à penser que la viande halal se cantonne à l’Ile-de-France alors que l’abattage rituel est pratiqué dans l’ensemble des abattoirs français. Selon les chiffres émanant du ministère de l’Agriculture même, 12 % des bovins, 13 % des veaux et 49 % des ovins-caprins des animaux de boucherie ont été soumis à l’abattage rituel en France en 2007.

Il est clair que le président français a manqué à sa volonté affirmée lors de sa précédente campagne présidentielle, en décembre 2006, de généraliser l’étourdissement préalable dans les abattoirs halal. Ceci mis à part, ce n’est certes pas un hasard si l’intérêt soudain pour la souffrance animale dans les débats pré-électoraux s’est portée sur la viande halal et non sur l’élevage industriel de porcs, l’élevage de poules pondeuses en batteries ou le gavage des oies et des canards.

Cécile Cassier
1- Le COmité PERmanent de Coordination des Inspections réunit les inspections générales de l’administration et de l’agriculture, et le conseil général vétérinaire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
lupus
29 février 2012 - 0 h 00 min

Méfions-nous des mangeurs de viande (Halal ou pas). Tous des brutes !
La viande est une addiction. Ça rend con et violent, ça crée de la misère et ça pourri la planète !


jng
1 mars 2012 - 0 h 00 min

Il faut réduire ou mieux encore supprimer sa consommation de viande. Mais dans l’état actuel des habitudes alimentaires, il est insupportable que le gouvernement tolère que les animaux soient égorgés conscients au nom de coutumes religieuses archaiques. Une prière ou une bénédiction ne peuvent elles pas suffire ?


Utopie
1 mars 2012 - 0 h 00 min

Les motivations des candidats à l’élection présidentielle ne sont probablement pas le bien des animaux cruellement égorgés dans les abattoirs, mais ne nous plaignons pas de cette opportunité.
Nous devrions boycotter Quick et exiger que la mention de l’abattage soit aussi visible que la traçabilité, car ce n’est pas la religion qui est en cause mais bien le profit.
Vous dites : « le président français a manqué à sa volonté affirmée lors de sa précédente campagne présidentielle, en décembre 2006 de généraliser l’étourdissement préalable dans les abattoirs halal » Alors donnez-moi un seul exemple de volonté affirmée par le président lors de sa campagne et appliquée lors de son mandat !!! Il n’a jamais appliqué que ce qui remplissait les poches de ses copains et même cela il l’a mal fait. La seule réussite de son mandat aura consisté à augmenter substantiellement son salaire… et c’est bien la seule chose qu’il a réussi.


marseille42
1 mars 2012 - 0 h 00 min

Pourquoi « hallal » et pas « casher »? Parce que le CRIF aurait fait « sa » crise comme il l’a fait pour le colloque universitaire interdit? Pourquoi plus simplement stigmatiser une pratique religieuse et ne pas dire tout à fait correctement: « abattage sans étourdissement »? Car le problème est économique. Les abattoirs économisent sur les frais de vétérinaire, de suivi, etc.
Et d’abord, dans un pays dont les habitants dépensent des fortunes pour leur chers compagnons non humains, comment peut-on encore être carnivore?
L’avenir est au végétarisme et même au végétalisme. Tout le reste, et surtout le discours sur le mode d’abattage, n’est qu’un appel à la haine fratricide.


mimichris
1 mars 2012 - 0 h 00 min

Y en a marre de ces religions qui nous dictent leurs lois, même si c’est pour des raisons économiques, on a pas a rentrer dans le jeu des rites religieux, il faut préserver l’étourdissement pour ne pas que les animaux souffrent, de plus ce mode halal est nocif car il permet aux bactéries de venir souiller la viande au niveau du collier de l’animal.
Ceux qui veulent leur viande halal doivent construire leurs abattoirs et nous fichent la paix pour nous sans religion.


Bens
1 mars 2012 - 0 h 00 min

Cela nous renseigne sur ton niveau de respect de l’autre. Et ton niveau intellectuel par la même occasion. Chacun jugera.


Bens
1 mars 2012 - 0 h 00 min

Et le problème il est LÀ :
« bien que la législation actuelle impose aux pays européens l’étourdissement préalable des animaux de boucherie avant leur mise à mort, cette obligation peut être contournée POUR DES RAISONS RELIGIEUSES. »

C’est quand-même curieux : quelle justification a cette loi imposant l’étourdissement si un simple formalisme religieux permet de la contourner ?? Cette loi serait subjective ? Le protocole qu’elle impose serait-il secondaire, superflu ?

Je ne me prononce pas sur le fond mais sur le principe cette exception est tout de même une porte ouverte à d’autres exceptions. Qui juge lorsqu’une dérogation est acceptable ? Et où est la garantie qu’il n’y aura pas d’arbitraire ?
Je suis très très perplexe pour ne pas dire inquiet.


lupus
3 mars 2012 - 0 h 00 min

dieselstop
3 mars 2012 - 0 h 00 min

Toutes souffrances infligées volontairement à un animal pour quelques motifs que ce soit, et à fortiori religieux, doit, si on prétend se qualifier d’être humain,être banni.Bien sur d’aucuns diront qu’il faut respecter les croyances de chacun, et bien non, c’est inadmissible. Les animaux sont sensibles et n’ont pas à faire les frais de la stupidité des croyances des attardés religieux de toutes obédiences. Je rappelle pour ceux qui l’auraient oublié qu’il n’y a pas de dieux, ni ici, ni ailleurs! Ah si, dans leurs cerveaux malades!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
54

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS