Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La sécurité alimentaire menacée en Chine ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La sécurité alimentaire menacée en Chine ?

Au cours des trois dernières décennies, la Chine bénéficia de progrès économiques et sociaux, qui lui permirent de sortir plusieurs centaines de millions de personnes de la pauvreté. Mais si le pays a atteint l’autosuffisance alimentaire, nourrissant un cinquième de la population mondiale, les progrès en terme de production agricole ne garantissent pas forcément le droit à l’alimentation pour tous. Un fossé croissant se dessine ainsi entre les zones rurales et urbaines. Mais, aujourd’hui, même cette autosuffisance chèrement acquise est remise en question, la réduction continue des surfaces arables et la dégradation massive des sols menaçant le maintien des niveaux actuels de production agricole.

Depuis 1997, la Chine a perdu 8,2 millions d’hectares de terres arables, en raison de l’urbanisation ou de l’industrialisation, des programmes de replantation des forêts et des dégâts causés par les catastrophes naturelles. Des pratiques agricoles trop intensives sont responsables de phénomènes d’érosion des sols et de désertification. Cette dernière menace représente un défi constant pour la Chine, nécessitant la mise en place de programmes de réhabilitation des zones désertifiées. Fin 2004, on estimait ainsi la superficie des régions désertifiées à 2,6 millions de km², soit 27,46 % de la Chine.

Selon Olivier De Schutter, rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation, 37 % du territoire total de la Chine souffre actuellement de dégradation et la surface de terre disponible par habitant représente 40 % seulement de la moyenne mondiale. Face à cette diminution des terres arables, la Chine pourrait perdre sa capacité à assurer son autosuffisance en céréales. En outre, la restriction des terres cultivables alimente les expulsions de terres. Olivier De Schutter s’est effectivement dit préoccupé par l’écart de revenu croissant entre les populations rurales et urbaines, qui soulève de nombreuses questions pour l’avenir, dont les problématiques liées à l’accaparement des terres et à la situation des éleveurs nomades dans les provinces de l’Ouest.

Enfin, il faut également prendre en compte l’impact du changement climatique comme facteur aggravant de ce fragile équilibre alimentaire. En effet, en l’absence de mesure d’atténuation, celui-ci pourrait entraîner une baisse de la productivité agricole de 5 à 10 % d’ici à 2030. Pour l’heure, les experts de l’ONU voient dans les récentes hausses des prix alimentaires constatées en Chine « un signe avant-coureur ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
40

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS