Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La propagation de la grippe aviaire imputée au commerce, selon l’ONU
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La propagation de la grippe aviaire imputée au commerce, selon l’ONU

Jusqu’à présent, officiellement, les oiseaux migrateurs étaient la cause de la dissémination du virus H5N1, même si la contamination d’élevages industriels, où les animaux ‘vivaient’ confinés sans contact avec l’extérieur, restait sans réponse. Aujourd’hui, les choses évoluent, avec la reconnaissance par l’ONU que la propagation de la grippe aviaire n’a plus rien à voir avec les oiseaux sauvages migrateurs. En effet, selon David Nabarro, le coordinateur du système de l’ONU pour la grippe aviaire et humaine, l’épidémie se propage actuellement à travers le commerce de la volaille, tandis que les autres méthodes de transmission connues du virus sont la contamination de l’eau et des sols, ainsi que la manipulation de volailles infectées.

Il est vrai que le discours passé, qui niait les causes directement imputables au marché mondial de la volaille, devient de plus en plus difficile à tenir quand, dans le même temps, le nombre d’oiseaux sauvages retrouvés contaminés est en chute alors que les contaminations d’élevages perdurent, pour ne pas dire plus…

Outre ce constat, D. Nabarro note que l’épidémie a toujours la potentialité de muter en une pandémie humaine, et qu’à ce titre la vigilance reste de mise, tandis que des efforts sont encore à faire pour se préparer à cette possibilité.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS