Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La principale source d’exposition au mercure dans les pays développés est dentaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La principale source d’exposition au mercure dans les pays développés est dentaire

Utilisé dès le XIXe siècle pour remplacer l’or dans le traitement des caries, l’amalgame dentaire à base de mercure a encore la côte aujourd’hui. D’un coût modéré, les plombages se sont banalisés face à l’augmentation des caries, inhérente aux changements alimentaires des dernières décennies. Mais de nombreuses études scientifiques mettent désormais en doute leur innocuité. Par principe de précaution, la Norvège, la Suède et le Danemark ont interdit le recours à l’amalgame dans les cabinets dentaires. De fait, dans la plupart des pays européens, l’amalgame est de plus en plus délaissé. La France fait, cependant exception, seul pays à s’être officiellement opposé à l’arrêt des amalgames dans l’Union européenne (1). Nulle surprise donc si, à l’heure actuelle, les plombages représentent encore 70 % des obturations sur les molaires et prémolaires selon l’Ordre des dentistes.

Au niveau mondial, le mercure figure sur la liste C des usages mercuriels à interdire, au grand désarroi du lobby dentaire qui tente de contrer ce projet. Du 31 octobre au 4 novembre 2011, se tiendra à Nairobi, au Kenya, la 3ème session du Comité Intergouvernemental de Négociation. Au cours de celle-ci, la communauté internationale tentera de créer un instrument juridiquement contraignant sur le mercure. Afin d’inciter la France à revoir sa position sur la question, les ONG Réseau Environnement Santé (RES), Non Au Mercure Dentaire (NAMD) et l’Association Toxicologie-Chimie (ATC Toxicology) ont organisé une conférence, le 27 octobre dernier, à Paris.

Pour ces associations, il est inacceptable que les consommateurs, par défaut d’information, ne soient pas consultés quant aux soins dentaires pratiqués et aux risques encourus. De fait, les dentistes ne sollicitent pas le consentement de leurs clients avant l’insertion de mercure, malgré les fiches de sécurité « alarmantes » envoyées par les fabricants d’amalgames. Pourtant, des alternatives aux amalgames dentaires à base de mercure existent, d’une longévité égale, voire supérieure. Président de l’Alliance Mondiale pour une Dentisterie Sans Mercure, Charlie Brown met en avant les « restaurations atraumatiques (ART) » réalisées à partir de verre ionomère. De faible coût et ne nécessitant pas d’électricité, cette méthode assure, en outre, un meilleur accès aux soins dans les régions pauvres.

Cécile Cassier
1- Le groupe d’experts européen chargé d’examiner la révision de la stratégie communautaire sur le mercure préconisa, en effet, l’arrêt des amalgames au sein de l’UE.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 octobre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
147

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS