Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La nanotechnologie influerait-t-elle sur nos défenses immunitaires ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La nanotechnologie influerait-t-elle sur nos défenses immunitaires ?

Incarnation des progrès réalisés en matière de miniaturisation de la matière, la nanotechnologie a aujourd’hui le vent en poupe. Equivalant au milliardième de mètre, soit 30 000 fois plus fin que l’épaisseur d’un cheveu, le nanomètre ouvre effectivement un large champ d’applications, la manipulation d’éléments à des dimensions aussi infinitésimales permettant de développer des propriétés dont sont exempts les objets de tailles supérieures. Ainsi, les nanostructures peuvent manifester des effets de superplasticité octroyant à des matériaux solides de grandes capacités d’élasticité et déformation. Du point de vue électrique, la nanotechnologie permet également d’obtenir des niveaux de conductivité dont la performance défie largement celle des matériaux standards.

Mais, si les améliorations techniques en ce domaine ont connu un essor exceptionnel ces dernières années, des doutes subsistent toutefois quant aux possibles répercutions sur la santé humaine d’une exposition quotidienne à la nanotechnologie. L’AFSSET (1) a d’ailleurs été mandatée pour évaluer les risques potentiels liés à cette récente technologie et devrait communiquer ses premiers résultats à la fin du deuxième trimestre 2009.

L’AFSSET n’est certes pas la seule à s’intéresser à la question. Des travaux scientifiques récemment publiés dans la revue spécialisée, Nature Nanotechnology, ont découvert que l’inhalation de nanotubes de carbone, rouleaux ultra-fins mesurant quelques microns (2) de long et quelques dizaines de nanomètres de diamètre, supprimait certaines fonctions immunitaires chez des souris. Pendant quatorze jours, à mesure de six heures par jour, des souris ont été respectivement exposées à des concentrations de nanotubes de carbone de 0,3 mg/m3 et de 1 mg/m3. Seuls les individus soumis à la dose de 1mg/m3 ont présenté une perte de leurs défenses immunitaires. Toutefois, comme le soulignent les chercheurs, l’exposition de l’homme à un air contenant 1mg/m3 équivaudrait à une pression sur ses poumons 7,5 fois plus faible que celle exercée sur l’organisme des souris.

A l’heure actuelle, de nombreux domaines ont déjà recours à la nanotechnologie. Les secteurs les plus avancés en la matière sont l’électronique, l’industrie pharmaceutique, l’habillement, la cosmétologie, l’énergie et l’agroalimentaire.

Cécile Cassier

1- Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail.

2- Un micron correspond à un millième de millimètre.

Cf. dossier dans dans Echo Nature Nanotechnologies : Un très petit monde pour de gros enjeux, n°21.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 15 juin 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS