Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La modification génétique végétale réserve des surprises
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La modification génétique végétale réserve des surprises

En septembre 2011, l’équipe du Pr. Zhang de l’Université chinoise de Nanjing publiait des travaux démontrant le pouvoir actif de certaines molécules de plantes (riz, chou…) chez des mammifères. Appartenant au groupe des molécules d’Acide Ribonucléique (ARN), ces molécules dites ARN micro ou ARNmi assurent notamment une fonction de régulateur dans les cellules et influent sur la synthèse des protéines. Actif chez la souris, l’ARNmi MIR168a a ainsi la capacité d’inhiber l’expression de certaines protéines. D’après l’association Inf’OGM, relayant cette publication, ces « caractéristiques sont d’ores et déjà utilisées chez certaines plantes transgéniques (vigne OGM de Colmar ou haricot OGM en cours d’autorisation au Brésil) ou à la base de la nouvelle technique appelée Méthylation de l’ADN ».

Ces ARNmi peuvent être ingérées via l’alimentation, à l’instar de l’ARNmi MIR168a présent en grandes quantités dans le riz. Des ARNmi ont, par ailleurs, été retrouvées dans le lait, le sérum sanguin et les tissus de divers mammifères. D’après les scientifiques, celles-ci n’ont pu être détruites par la digestion. Ce n’est pas donc pas surprenant si une quarantaine d’ARNmi a été détectée dans le sang de plusieurs personnes. Un constat peu rassurant alors qu’il est désormais acquis pour les scientifiques que des ARNmi végétaux, véhiculés par les aliments, peuvent « réguler l’expression de gènes cibles chez les mammifères ».

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 novembre 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
marseille42
27 novembre 2011 - 0 h 00 min

Ce ne sont pas aux adversaires des OGM lecteurs de cette lettre qu’il faut donner ces informations mais les diffuser largement auprès de leurs partisans. Tant que la finance aura le pas sur la raison, Monsanto et ses pairs pourront agir sur toutes les mutations, y compris chez l’homme, sans que leurs actionnaires ne bronchent. Un espoir du côté des populations indigènes traditionnelles mais il leur faut le soutien massif de la communauté internationale consciente des dangers futurs.


Bens
28 novembre 2011 - 0 h 00 min

+1

Prêcher auprès des convaincus c’est bien mais insuffisant.
Il faut informer largement et en citant les sources précises et fiables. Car l’opposition à des puissances aussi énormes que Monsanto à l’aide moyen plus limités appelle en contrepartie à la rigueur scientifique et l’objectivité indéfectible.

Merci pour l’info.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
56

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS