Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La Martinique confrontée à des cas sévères de dengue
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Martinique confrontée à des cas sévères de dengue

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 2,5 milliards de personnes, soit les 2/5 de la population mondiale, seraient exposées à la dengue, maladie transmise par la piqûre du moustique Aedes. Chaque année, près de 50 millions de personnes en sont infectées. Toutefois, en cette année 2010, la situation s’avère particulièrement préoccupante au sein des Antilles françaises et notamment en Martinique, où la circulation du virus est très active depuis le mois de février dernier. D’après l’Agence Régionale de Santé (ARS) Martinique, « L’épidémie qui en résulte revêt un caractère exceptionnel de par sa durée et son ampleur ». Depuis le 22 février dernier, 403 patients ont été hospitalisés en Martinique, dont 167 durant juillet et 100 au cours des trois premières semaines d’août. Selon l’InVS (1), le taux de sévérité, à savoir la proportion de formes sévères, est passé de 10 % en juillet à 20 % en août. Depuis le début de l’épidémie, 12 décès ont été enregistrés en Martinique, dont sept « directement liés à la dengue », trois « indirectement » et deux « non classés ».

A date du 28 juillet dernier, la surveillance épidémiologique de la circulation du virus attestait de la poursuite et de la généralisation de l’épidémie dans le territoire des Antilles françaises. D’après le Ministère de la Santé, la Guadeloupe serait le département le plus touché avec près de 20 000 cas cumulés depuis le début de l’épidémie en décembre 2009. La Martinique est, quant à elle, moins affecté, avec près de 13 000 cas, mais présente des formes plus sévères, à l’origine de plusieurs décès.

Pour faire face à ce problème de santé publique, diverses mesures ont été mises en place, dont un renforcement des actions de lutte sur le terrain contre les moustiques vecteurs de la dengue, des actions de communication à destination du grand public, des médecins et des voyageurs ainsi que le recours à des comités d’experts afin d’assurer une surveillance de l’épidémie en cours et une réactivité optimales.

Période de rentrée scolaire oblige, des mesures particulières ont vu le jour au sein des établissements concernés. Ainsi, en vue de cette rentrée scolaire 2010, la région Martinique a instauré des équipes d’intervention dans les lycées régionaux afin de diminuer la propagation des moustiques. Celles-ci sont chargées de procéder à l’assainissement des zones à risques (lieux d’eau stagnante…) et à la destruction des gîtes larvaires des moustiques à l’origine de la transmission du virus à l’homme.

Cécile Cassier
1- Institut de Veille Sanitaire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 septembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
27

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS