Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La grippe aviaire pourrait toucher un milliard d’individus selon l’OMS
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


La grippe aviaire pourrait toucher un milliard d’individus selon l’OMS

Un milliard de personnes contaminées et entre deux et sept millions de morts en quelques semaines… c’est ce que pourrait causer une pandémie de grippe aviaire à l’échelle planétaire, selon un responsable de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Jean-Marc Olive, représentant de l’OMS aux Philippines lors d’un forum dédié à la grippe aviaire, appuie ses propos sur des modèles mathématiques utilisés lors des précédentes épidémies de grippe. Toutefois, une telle pandémie pourrait être évitée, selon lui, dès lors que les réponses sont rapides et radicales, comme avec l’abattage de toutes les volailles qu’avait adopté Hong Kong en 1997, après le décès des 7 premières victimes du H5N1.

Les chercheurs estimant que le virus de la grippe espagnole est très voisin de celui du H5N1, on ne peut éviter un parallèle avec l’épidémie qui fit entre 20 et 40 millions de morts au début du XXe siècle, d’autant qu’une étude américaine sur le virus de la grippe espagnole, réalisée en 2005, tend à démontrer que son origine était aviaire.

Aujourd’hui, si le virus H5N1 mutait en une souche plus facilement transmissible entre humains, comme le redoutent les experts, le virus se déplacerait beaucoup plus rapidement sur l’ensemble de la planète grâce au flux des échanges internationaux devenu très important. En conséquence, une pandémie H5N1 serait vraisemblablement nettement plus grave que celle due à la grippe espagnole.

Pascal Farcy
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
13

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS