Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La grippe A/H1N1 tue de différentes façons
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La grippe A/H1N1 tue de différentes façons

On le sait, le virus A/H1N1 s’attaque aux poumons, et la principale cause de décès qui y est lié tient aux problèmes respiratoires aigus qu’il engendre. Malgré cela, la pathologie pulmonaire des patients décédés est incomplètement décrite. Dans ce cadre, l’étude menée par une équipe de chercheurs brésiliens sur 21 de leurs concitoyens, âgés de 1 à 68 ans (72% entre 30 et 59 ans), revêt un intérêt particulier.

Si 16 des personnes autopsiées souffraient de problèmes de santé chroniques, tels des maladies cardiaques ou des cancers, l’intégralité du ‘panel’ d’étude a présenté une forme progressive et rapidement fatale de la grippe A/H1N1.

Toutefois, cette caractéristique n’a pas empêché les chercheurs de mettre en évidence trois modes d’actions distincts du virus. Alors que 20 individus présentaient des dommages alvéolaires diffus (DAD), 6 avaient également développé une bronchiolite (inflammation des petites bronches) et 5 autres une hémorragie alvéolaire étendue. Par ailleurs, une réponse immunitaire, qualifiée de ‘aberrante’, a également été diagnostiquée chez certains patients. En effet, ces personnes, l’activation du système défense de l’organisme a été telle, face au virus, qu’elle a accru les lésions pulmonaires et les difficultés respiratoires associées (1).

Pour les chercheurs dont l’étude paraîtra dans l’édition, du 1er janvier, de l’American journal of Respiratory and Critical Care Medicine, le journal de la American Thoracic Society, leurs résultats plaident pour recourir plus fréquemment à l’autopsie pour comprendre le fonctionnement de la grippe A/H1N1, version humaine.

¨Pascal Farcy
1- Pour l’instant il n’a pas été fait état d’une éventuelle vaccination de ces patients, qui pourrait, après avoir dégénéré, éventuellement expliquer une réponse disproportionnée de l’organisme.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
biloba95
30 décembre 2009 - 0 h 00 min

Quel intérêt peut avoir cet article sans le principal élément qui est : Ces patients ont-ils été vaccinés ???


Pascal
31 décembre 2009 - 0 h 00 min

L’intérêt de savoir que le A/H1N1 peut agir de plusieurs manières, tout simplement; ce qui est une première mondiale.


Jackie
31 décembre 2009 - 0 h 00 min

Je suis entièrement d’accord avec biloba95. Depuis quelques semaines, j’attends qu’on nous dise dans quelles proportions, les malades et / ou les morts de la grippe, ont été vaccinés, et avec quels vaccins, quels adjuvants, et quels symptômes. Le silence alors que ça semble tellement logique, est troublant.


patou
31 décembre 2009 - 0 h 00 min

Et zou maï , encore une petite couche si des fois on l’oubliait celle là .Nous aurons bien fait cagués ces journaleux .


thiaumont
31 décembre 2009 - 0 h 00 min

Si vous voulez connaitre le nombre d’effets secondaires bénins ou plus sérieux de la vaccination en France ( aucun irréversible ou mortel à ce jour), détaillée en fonction des vaccins, il vous suffit d’aller sur le site de l’agence francçaise de sécurité sanitaire (www.afssaps.fr) ; à la page d’acceuil cliquer sur le bulletin numéro 9 de suivi de pharmacovigilance des vaccins contre la grippe H1N1) : tout est détaillé ; c’est difficile d’être plus transparent de mon point de vue.
A vous de vous faire une opinion sur la dangerosité ou au contraire le bon rapport bénéfice risque du vaccin


rontudju
31 décembre 2009 - 0 h 00 min

J’ai eu un atteinte légère de cette grippe (59 ans, déjà eu affaire à la A auparavant, mais dans un groupe à risque, si bien que pas de vaccin, justement…).

ET j’ai dû faire remonter des glaires très profondes.

Or lors d’un accident où un poumon avait été lésé, j’ai appris à faire de la kiné respiratoire.

Ce qui fait que j’ai su exactement « comment tousser », « comment faire remonter les glaires ».

Donc pas de panique.

Et jamais je n’ai vu nulle part parler de kiné respiratoire pour ces gens.

Autorités médicales focalisées sur LA grippe, pas d’interactions entre les métiers…

Selon moi, les gens décédés, du moins une bonne partie, sont morts des suites de la panique quand on n’arrive plus à respirer…

On sauve bien les bébés atteints de bronchiolite…

Et j’aimerais aussi connaître le % de gens vaccinés parmi les décédés…


Euskalion
31 décembre 2009 - 0 h 00 min

Je partage également l’incompréhension de Biloba95.
ON a suffisamment glosé autour de ce virus aussi « raisonnablement » mortel que la grippe saisonnière (et même moins !) et pas plus préoccupant que la plupart des autres affections.

Depuis le printemps dernier, tous les arguments sont bons pour faire de la publicité aux productions pharmaceutiques censées répondre à ce qui a été présenté massivement comme une agression mortelle majeure contre l’espèce humaine.
Les faits ont depuis tout ce temps largement démontré que c’est affaire n’est qu’un flan. Les témoignages montrent aussi que les gens en ont ras la casquette de cet avatar médiatique et médical de la croisade mondiale contre l’axe du mal.

Pourquoi ajouter alors de la publicité à cette question sans grand intérêt ? N’y a-t-il rien d’autre qui vaille qu’on en parle dans ce monde de 7 milliards de fourmis géantes et destructrices ?
Je suis las des articles émanant des chiens écrasés du lobby médico-pharmaceutique…


opaque
1 janvier 2010 - 0 h 00 min

On s’inquiete beaucoup du nombre de morts que la grippe aviare(H1N1, pour ne pas la nommer) peut provoquer chez l’homme, mais beaucoup moins des centaines de millions de morts(volailles, vaches, cochons etc) que l’agro-industrie multinationale florissante de la Barbaque provoque chaque année.

Nous constatons que désormais près de 50% des terres cultivées dans le monde sont utilisées pour le seul bétail à viande , en déforestant de surcroit la moitié de la terre pour nourrir ces animaux esclaves drogués aux antibiotiques avec du soja transgenique dopé aux pesticides, du mais pompeur d’eau (mais subventionné),ou des excréments mitonnés en farine (quand ce ne sont pas les abats bien connus désormais grâce à l’épisode comique de la vache folle). N’oublions pas les sols ruinés,les eaux polluées, les algues vertes,les millions d’obèses made in Viande,les maladies cardio vasculaires(un vaccin est en cours d’étude, c’est promis…)et les microbes mutants, qui suivent les élevages industriels comme leur ombre.
la grippe H1N1 n’est pas le cataclysme annonçé que redoutaient les experts(ceux qui savent fort bien d’ou provient ce virus): tant mieux, parce que effectivement, la H2N2 risque d’être bien pire: désertification genérale, pénurie d’eau potable, famines,guerres etc… mais nous n’avons rien à craindre, car d’ici là et encore quelques milliards de steack hachés,la politique agricole mondialisée sera devenue responsable… de la fin du monde connu(comment, vous n’étiez pas au courant?)


opaque
2 janvier 2010 - 0 h 00 min

Excusez moi, la grippe A (H1N1)c’est la grippe porcine, et non aviaire(H5N1).C’est qu’on a vite fait de se tromper de virus, tant il y en a…
cela n’enlève rien à mes propos(merde alors!)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
31

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS