Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » La « bactérie du poulet » à l’origine de gastro-entérites
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La « bactérie du poulet » à l’origine de gastro-entérites

Une épidémie d’origine alimentaire inquiète actuellement les autorités sanitaires. Objet d’un récent rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), elle est due à la bactérie Campylobacter, très présente dans les volailles. Selon un rapport européen de 2009, 80 % de la volaille seraient contaminée. De fait, si cette bactérie peut se transmettre à l’homme via la viande de bœuf, de porc, le lait non pasteurisé, les eaux non traitées etc., la volaille reste la source de contamination la plus fréquente. Les appellations bio ou Label rouge n’offrant pas de garantie en la matière, il est nécessaire de respecter des règles d’hygiène en cuisine. La bactérie ne résistant pas à la cuisson, la contamination se produit, bien souvent, lors de la manipulation simultanée de viande infectée et d’aliments consommés crus (planche à découper etc.).   

En 2010, on a recensé 212 064 cas de personnes contaminées par la bactérie en Europe, soit 7 % de plus qu’en 2009. Selon Gilles Salvat, directeur de la santé animale à l’Anses (1), les cas de Campylobacter tendent à se multiplier. De fait, Campylobacter est, avec Salmonella, l’une des causes les plus fréquentes de gastro-entérites bactériennes dans les pays développés, estime l’InVS (2). L’infection se manifeste par de la diarrhée, de la fièvre et des douleurs abdominales qui durent moins d’une semaine. Les complications associées aux infections à Campylobacter sont rares.

Cécile Cassier
1- Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

2- Institut National de Veille Sanitaire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS