Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » L’ONU prend des mesures pour limiter la mélamine dans l’alimentaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’ONU prend des mesures pour limiter la mélamine dans l’alimentaire

Tenue récemment à Genève, la 33ème session de la Commission du Codex Alimentarius a rassemblé plus de 500 délégués, issus de 130 pays. Elle constitue l’organe exécutif du Codex Alimentarius, programme de l’Organisation des Nations unies (ONU) chargé de fixer des normes et autres recommandations relatives à la production et à la transformation agro-alimentaires à des fins de sécurité sanitaire, de protection des consommateurs et des travailleurs des filières alimentaires, et de préservation de l’environnement.

L’objectif de cette rencontre visait à définir les taux de mélamine admissibles dans les produits alimentaires. Substance chimique toxique, la mélamine fit les choux gras de l’industrie alimentaire, qui l’utilisa pour simuler un apport en protéines. Au cours des dernières années, cette substance alimenta plusieurs scandales, dont le premier éclata en 2007. Cette année-là, en Amérique du Nord, 60 millions de boîtes d’aliments pour chiens et chats, fabriquées en Chine et renfermant du gluten de blé « enrichi » en mélamine, furent rappelées. En 2008, un épisode plus dramatique survient en Chine, où quatre nourrissons chinois décédèrent après avoir consommé du lait artificiel contaminé à la mélamine. Des dizaines de milliers d’autres nouveaux-nés tombèrent malades.

Aussi, décision légitime, même si quelque peu tardive, la Commission du Codex Alimentarius a donc fixé à 1 milligramme/kg le taux maximum de mélamine toléré dans des produits destinés à l’alimentation d’enfant et à 2,5 milligrammes/kg pour le reste des produits alimentaires. En outre, au regard de ces nouvelles normes, les pays pourront désormais s’opposer à l’importation de certains produits alimentaires présentant des taux de mélamine trop élevés.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 juillet 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
laure
8 juillet 2010 - 0 h 00 min

Et c’est tout ce que vous trouvez à dire ?
« Aussi, décision légitime … la Commission du Codex Alimentarius a donc fixé à 1 mg/kg le taux maximum … toléré dans l’alimentation d’enfant et à 2,5 mg/kg pour le reste des produits alimentaires »

Donc c’est légitime de juste limiter cette substance toxique qui ‘simule’ les protéines ?
il ne serait pas plutôt normal de l’INTERDIRE ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS