Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » L’OMS reconnaît le téléphone portable comme « peut-être cancérogène »
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’OMS reconnaît le téléphone portable comme « peut-être cancérogène »

Le 31 mai dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé et le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ont annoncé avoir classé les champs de radiofréquences électromagnétiques comme présentant des risques cancérigènes pour l’homme. Cette décision fait suite à la concertation d’une trentaine d’experts sous l’égide du CIRC, issus de 14 pays et réunis pendant huit jours à Lyon. Ce groupe de travail a étudié les possibles effets sanitaires d’une exposition sur le long terme aux champs de radiofréquences électromagnétiques. Différents types d’exposition ont été pris en considération, dont l’exposition occasionnelle aux radars et micro-ondes, l’exposition aux transmissions de signal radio, télévision, et télécommunication sans fil, et l’exposition individuelle associée à l’utilisation de téléphones sans fil.

En se fondant notamment sur des données d’exposition, des études sur le cancer chez les animaux et chez les humains et d’études préalables menées sur cette question, le groupe d’experts a finalement conclu à un risque limité de gliome (1) et neurinome de l’acoustique chez les utilisateurs de téléphones sans fil. Il a, en revanche, estimé que les données étaient insuffisantes pour se prononcer sur d’autres types de cancers. Si le groupe de travail n’a pas quantifié le risque, une étude sur l’utilisation passée des téléphones cellulaires (jusqu’en 2004) a montré une augmentation de 40 % de risques de gliome dans la catégorie la plus haute placée des utilisateurs, soit une moyenne de 30 minutes signalée par jour sur une période de 10 ans.

Président du groupe de travail, le Docteur Jonathan Samet a déclaré que « les éléments de preuve, tout en continuant à s’accumuler, sont assez forts pour soutenir la conclusion et la classification 2B (3). Cela signifie qu’il pourrait y avoir certains risques, et donc que nous devons surveiller de près un lien entre les téléphones cellulaires et le risque de cancer ». Un rapport complet résumant les conclusions du groupe de travail du CIRC sera publié dans le numéro de la revue spécialisée britannique, The Lancet Oncology, à paraître le 1er juillet.

Attestant du nombre croissant d’utilisateurs de téléphones mobiles, en particulier chez les jeunes adultes et les enfants, on estime actuellement à 5 milliards le nombre d’abonnements de par le monde.

Cécile Cassier
1- Le gliome est un type de cancer du cerveau malin.

2- Selon l’association France Acouphènes, le neurinome de l’acoustique est une tumeur bénigne (non cancéreuse), qui se présente sous la forme d’une petite grosseur dans l’oreille interne et peut s’étendre à l’intérieur du cerveau.

3- Le groupe 2B de la classification du CIRC liste les composés jugés « peut-être cancérogènes pour l’homme ».

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 03 juin 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
patou
5 juin 2011 - 0 h 00 min

l’étude semble avoir été faite que sur l’utilisateur de portable.Et si l’on ajoute a cela une antenne relais pret de chez soi,l’utilisation d’un microonde fuyard,un radar militaire ou d’un aeroport a proximité,une wifi chez le voisin,queques téléphones sans fil,et une ligne HT enterrée juste à coté…votre compte est bon.adieu veaux vaches cochons….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
45

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS