Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Alimentation - santé - eau » L’empreinte eau d’un Français : près de 1 800 m3 par an
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






L’empreinte eau d’un Français : près de 1 800 m3 par an

Alors que se tient actuellement le 6ème Forum mondial de l’eau, du 12 au 17 mars à Marseille, les débats sur l’épineuse question de la disponibilité en eau potable et sa répartition à l’échelle mondiale se succèdent. En effet, bien que 70 % de la surface de la planète soit couverte par les océans, seulement 3 % de l’eau sur terre est douce, ce qui en fait une denrée rare et précieuse puisque vitale. Or, selon le WWF, 23 pays s’accaparent actuellement les deux tiers des ressources mondiales, pendant que 26 autres Etats, soit 250 millions d’habitants, sont en situation de pénurie. Précieuse, la ressource eau l’est à plus d’un titre. Notre mode de vie moderne nous a rendu encore plus dépendants d’elle, multipliant les motifs d’exploitation (besoins vitaux, habitat, alimentation, agriculture, production de biens et de services, moyens de transports etc).

Mais, comme dans de nombreux domaines, se pose désormais la question de la durabilité de l’exploitation que nous faisons de la ressource eau. Pour évaluer nos besoins, une notion a été créée : l’empreinte eau. Concrètement, l’empreinte eau d’un individu, d’une communauté ou d’une entreprise correspond au volume total d’eau douce utilisé pour produire les biens et les services consommés par l’individu ou la communauté, ou produits par l’entreprise. Une étude, financée par le WWF et réalisée par l’Université de Twente (Pays-Bas), s’est intéressée aux spécificités de l’empreinte eau de la France.

Selon celle-ci, l’eau utilisée sur le territoire français pour la production de biens et de services est de 90 milliards de m3 par an. Les cultures agricoles pèsent pour 86 % de cette empreinte eau, dont les céréales en représentent 50 %. En raison de leurs besoins en irrigation notamment pour le maïs, le Midi-Pyrénées et l’Aquitaine sont ainsi les deux régions présentant la plus forte empreinte eau bleue (consommation des eaux de surface et des eaux souterraines). Par ailleurs, si l’on tient compte de l’eau utilisée à l’étranger pour la fabrication de produits importés et consommés en France, 47 % de l’empreinte eau française est liée aux importations. Cela implique que la France dépend presque de moitié de l’étranger pour son approvisionnement en eau.

Au final, l’empreinte eau d’un consommateur français est estimée à 1 786 m3 par an, soit l’équivalent du volume intérieur de deux Boeing 747. 36 % de cette empreinte est à mettre sur le compte de la consommation de viande (via le maïs et le soja pour l’alimentation du bétail).  

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 17 mars 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
BabelleWeb
17 mars 2012 - 0 h 00 min

En France notamment, où l’industrie nucléaire est très développée, environ 60 % des prélèvements d’eau, en volume, servent au refroidissement des centrales nucléaires, au Canada 55 % et aux États-Unis 40 %.
Les industries les plus gourmandes en eau sont les industries de transformation. En France, les quatre secteurs d’activité que sont la chimie de base et de production de fils/fibres synthétiques, l’industrie du papier et du carton, la métallurgie, et la parachimie et l’industrie pharmaceutique, totalisent à eux seuls les deux tiers de toutes les consommations industrielles.
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/usages/consoIndus.html



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
54

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Monsanto
     
Flux RSS